Vous êtes ici : Accueil > Actualités > SigmaFusion soutenu par le secteur du semi-conducteur pour l’automobile

Actualité

Systèmes embarqués

SigmaFusion soutenu par le secteur du semi-conducteur pour l’automobile


​A l’occasion de la conférence ITS de juin 2017, le Leti, institut de CEA Tech, a annoncé avoir implanté SigmaFusion sur du matériel Infineon qualifié pour l’automobile. Une première qui ouvre des perspectives également dans d’autres domaines.

Publié le 11 septembre 2017

SigmaFusion, le dispositif de fusion de données développé par le Leti, a été implanté avec succès sur la plate-forme Aurix d'Infineon. C'est la première fois que SigmaFusion est exécuté sur du matériel destiné à des applications dans le secteur automobile. « En général, la fusion de données issues de capteurs d'environnement nécessite une capacité de calcul importante, laquelle est incompatible avec les contraintes de sécurité en vigueur dans l'automobile qui imposent un matériel simple, fiable et robuste, et où tous les processeurs sont redondés », explique un chercheur.

L'exécution de SigmaFusion sur une plate-forme répondant aux standards de fiabilité les plus rigoureux a été rendue possible par la mise au point d'une arithmétique nouvelle, protégée par plusieurs brevets. Celle-ci permet de faire de la fusion bayésienne en ne sollicitant le processeur qu'avec des opérations entières, et sans introduire aucune erreur numérique supplémentaire.

La possibilité d'exécuter SigmaFusion sur des plates-formes légères (avec un seul cœur d'exécution), permet de cibler deux types d'applications : celles où la sécurité est la contrainte primordiale, mais également celles présentant des contraintes de consommation énergétique fortes, telles que les drones ou la robotique.


Haut de page

Haut de page