Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Phosphorylation et division du pneumocoque

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant | Biologie structurale

Phosphorylation et division du pneumocoque


​Un travail réalisé en collaboration entre des laboratoires de l’IBS (CEA/CNRS/UJF, Grenoble) et de l’IBCP à Lyon a montré que la Ser/Thr-kinase de Streptococcus pneumoniae joue un rôle fondamental dans la régulation de la division cellulaire en phosphorylant des acteurs tel que DivIVA qui intervient dans ce processus. Les bactéries possèdent un ensemble de procédés leur permettant de s’adapter à leur environnement et de réguler leur physiologie. L’un des plus importants est basé sur une modification chimique des protéines, la phosphorylation, mais chez les bactéries, et par comparaison avec les organismes eucaryotes, la phosphorylation des protéines sur les résidus Ser/Thr/Tyr a été très peu étudiée.

Publié le 26 juin 2012

​Avec ces travaux les chercheurs apportent de nouvelles informations sur les mécanismes moléculaires de la division bactérienne chez Streptococcus pneumoniae, une bactérie responsable de la majorité des cas de pneumonies, méningites et septicémies, causant le décès de près de 2 millions d’enfants de moins de 5 ans, principalement dans les pays en voie de développement. C’est une étape essentielle pour pouvoir identifier de nouvelles cibles thérapeutiques afin de contrer ces infections à pneumocoque.

Haut de page