Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Chikungunya : spécificité de la réponse anticorps

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant | Chikungunya

Chikungunya : spécificité de la réponse anticorps


​Les chercheurs du Service d’immuno-virologie (SIV) de l’iMETI (CEA/Fontenay-aux-Roses), en collaboration avec des chercheurs de Singapour, se sont intéressés à l’étude de la spécificité de la réponse anticorps chez des patients infectés par le virus du Chikungunya. Ils ont ainsi montré que la réponse immunitaire est dominée par les anticorps de classe IgG3 dirigés contre un élément antigénique « E2EP3″.

Publié le 24 avril 2012

​L’examen de la réponse chez un groupe de patients de Malaisie ainsi que chez un modèle animal développé au SIV montre que la spécificité des IgG3 est caractéristique et nécessaire à l’activité neutralisante de la réponse immunitaire. Un essai complémentaire montre que des souris vaccinées par le peptide E2EP3 sont partiellement protégées de la virémie (présence du virus dans le sang) et de l’inflammation des articulations induite par le virus. Ce travail fournit un nouvel outil utile pour le diagnostic de l’infection ainsi que des pistes pour la préparation d’un vaccin contre les arthralgies (douleurs articulaires) liées au Chikungunya. En parallèle, les chercheurs du SIV viennent publier un bilan des marqueurs précoces et tardifs ce cette infection.

Haut de page