Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le cil primaire et le contrôle prolifération/différenciation des cellules

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant | Mécanismes cellulaires

Le cil primaire et le contrôle prolifération/différenciation des cellules


Le cil primaire est un organite sensoriel – une sorte d’antenne – présent à la surface des cellules. Longtemps considéré comme un vestige inutile d’une structure ancestrale, il est en fait est en fait fortement impliqué dans la différenciation et la prolifération cellulaires. Le dogme était que toutes les cellules entrant au repos assemblaient un cil primaire et que le cil devait se désassembler pour qu’elles puissent se diviser. Cependant les chercheurs de l’iRTSV (CEA/Grenoble) viennent de montrer que seules les cellules au repos qui sont confinées spatialement assemblent un tel cil. Les cellules libres de s’étendre sont incapables d’assembler le cil bien qu’elles aussi soient au repos. ​

Publié le 14 janvier 2011

​De plus, la forme cellulaire et l’architecture du réseau d’actine sont des régulateurs majeurs du processus de formation du cil. Ces travaux montrent que le niveau de confinement spatial des cellules par leur microenvironnement affecte l’ensemble de leur organisation intracellulaire ainsi que leur capacité à recevoir les signaux externes. Ce type de régulation pourrait avoir d’importantes conséquences sur le fonctionnement des cellules au cours de la genèse des organismes comme au cours des transformations pathologiques comme le cancer.

Haut de page