Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Cyanobactéries : caractérisation du mécanisme induisant la dissipation d’énergie

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant | Bioénergies

Cyanobactéries : caractérisation du mécanisme induisant la dissipation d’énergie


​Des mesures de fluorescence résolues dans le temps appliquées à des souches mutantes et sauvages de cyanobactéries ont permis à une équipe de l’iBiTec-S (CEA/Saclay), en collaboration avec une équipe néerlandaise, d’élucider le site d’interaction entre la protéine OCP (Orange Carotenoid Protein) et le phycobilisome, le complexe collecteur d’énergie des cyanobactéries. Sous fortes intensités lumineuses l’OCP est activée et, en s’attachant à un élément du cœur du phycobilisome, permet la dissipation de l’excès d’énergie arrivant aux centres réactionnels sous forme de chaleur.

Publié le 16 avril 2012

​Ce mécanisme diminue l’accumulation d’espèces réactives de l’oxygène qui conduit à la mort. Ces travaux permettent d’affiner les connaissances des mécanismes du transfert d’énergie et de photoprotection chez les cyanobactéries. Ils sont très importants pour le développement de systèmes artificiels de production d’énergie utilisant la lumière solaire ou pour développer des souches de cyanobactéries résistantes et adaptées à la production de biomasse et de biocarburants.

Haut de page