Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le déclenchement d’une réponse immunitaire à l’EPO mieux compris

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant | Système immunitaire

Le déclenchement d’une réponse immunitaire à l’EPO mieux compris


​De nombreuses maladies sont actuellement traitées par des protéines thérapeutiques. Dans de rares cas, ces protéines pourtant identiques à celles produites par l’organisme humain déclenchent la production d’anticorps chez les patients. Les travaux sur les lymphocytes T CD4 d’une équipe de l’Institut de biologie et technologies de Saclay et de la société Protéus permettent de mieux comprendre l’origine de cette réaction immunologique.

Publié le 9 décembre 2010

​L’érythropoïétine (EPO) est une protéine nécessaire à la formation des globules rouges et sa très médiatique forme artificielle est utilisée en médecine pour compenser les anémies. Parfois, cette injection déclenche une réponse immunitaire et provoque une maladie grave, l’érythroblastopénie. Les lymphocytes T CD4 étant de véritables chefs d’orchestre de la réponse immunitaire chez l’homme, les chercheurs ont mis au point des tests de quantification des lymphocytes T CD4 spécifiques de l’EPO. Ainsi, ils ont montré que les individus normaux présentent parfois dans leur sang un nombre élevé de ces cellules. Ces résultats expliquent l’immunogénicité de l’EPO chez certains patients et justifient l’intérêt des tests de quantification mis au point par le CEA et Protéus.

Haut de page