Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Les génomes fongiques des pourritures blanche et grise décryptés

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant | Génomique

Les génomes fongiques des pourritures blanche et grise décryptés


Le séquençage et l’analyse du génome des champignons responsables de la pourriture grise de la vigne et de la pourriture blanche du colza viennent d’être achevés par un consortium de chercheurs internationaux dirigé par l’INRA et associant le Genoscope (CEA/Évry), le CNRS, le CIRAD et les universités de Marseille-Aix en Provence et de Lyon.

Publié le 16 décembre 2011

​Pourriture grise et pourriture blanche sont deux maladies qui touchent des plantes d’intérêt agronomique (tournesol, oignon, vigne, tomate, colza…) aussi bien lors de leur culture qu’après récolte. Elles sont provoquées par deux espèces très proches de  champignons microscopiques, respectivement Sclerotinia sclerotiorum et Botrytis cinerea. En France comme à l’échelle mondiale, ces champignons engendrent des pertes économiques considérables et génèrent des coûts importants de production liés à l’application de traitements fongicides. Par ailleurs, de nouvelles réglementations imposent de trouver des alternatives à la lutte chimique. Dans ce contexte, une meilleure compréhension des mécanismes d’infection des plantes par ces champignons est essentielle. La connaissance de leurs génomes va contribuer à expliquer la capacité de ces champignons à infecter de nombreuses plantes. A terme, elle permettra de mettre au point de nouvelles méthodes de lutte intégrée contre ces deux pathogènes majeurs.

Haut de page