Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Importance des dépôts amyloïdes dans le diagnostic d’une forme atypique de maladie d’Alzheimer

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant | Tomographie par émission de positons | Alzheimer

Importance des dépôts amyloïdes dans le diagnostic d’une forme atypique de maladie d’Alzheimer


Des chercheurs de l’I²BM (CEA/Orsay), en collaboration avec une équipe de neurologues de l’hôpital de la Salpêtrière (Paris) et l’Institut du cerveau et de la moelle (ICM, Paris) ont montré que l’imagerie des dépôts amyloïdes, un agrégat de protéines insolubles, par Tomographie par Emission de Positons (TEP) est similaire entre les malades ayant une forme typique de maladie d’Alzheimer et ceux ayant une forme rare, l’atrophie corticale postérieure.​

Publié le 1 décembre 2011

​La forme typique de la maladie d’Alzheimer se caractérise par un déficit progressif des capacités de mémorisation. En revanche,  l’atrophie corticale postérieure se manifeste par des symptômes visuels et un déficit visuo-spatial, sans trouble mnésique.. Jusqu’à présent, son diagnostic étiologique (c’est-à-dire l’identification du mécanisme causal) ne pouvait être posé que post-mortem. Cette étude montre que l’imagerie amyloïde en TEP pourrait être un outil utile pour identifier les formes atypiques de la maladie d’Alzheimer, et permettre alors à ces patients de bénéficier des approches thérapeutiques anti-amyloïdes en développement.

Haut de page