Vous êtes ici : Accueil > Actualités > L’interférométrie optique : mesure des interactions entre deux molécules partenaires

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant | Photosynthèse

L’interférométrie optique : mesure des interactions entre deux molécules partenaires


​Chez les organismes photosynthétiques, le photosystème I convertit l’énergie lumineuse en une molécule, la ferrédoxine réduite, impliquée dans de nombreux processus métaboliques. Récemment, une controverse s’est développée à propos du site de liaison de la ferrédoxine sur le photosystème I. Une équipe de l’iBiTec-S (CEA/Saclay) a résolu la controverse.

Publié le 8 novembre 2010

​Pour cela, les chercheurs ont utilisé la technique d’interférométrie optique sur un prototype développé par la compagnie Molecular Sensing Inc. Leurs résultats confirment en effet que la région du photosystème I responsable de la liaison est bien celle déterminée précédemment dans ce laboratoire par d’autres techniques à l’aide d’une collection de mutants. En outre, ces expériences valident l’utilisation de la méthode d’interférométrie pour la mesure d’interactions entre un complexe membranaire de grande taille (comme le photosystème I) et un plus petit partenaire (comme la ferrédoxine).

Haut de page