Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Matriçage de cellules en suspension

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant

Matriçage de cellules en suspension


​Les matrices de cellules sont des arrangements collectifs et ordonnés de cellules sur une surface. La distribution des cellules sur des positions précises permet d’individualiser chaque cellule et de les visualiser sur un même plan par microscopie à fluorescence. Cependant, les cellules non-adhérentes sont difficiles à manipuler car leur contact avec le support est susceptible d’influencer leur comportement. En collaboration avec l’Institut polytechnique de Grenoble et l’Institut Néel (CNRS/UJF, Grenoble), des chercheurs de l’iRTSV (CEA/Grenoble) ont développé une technique innovante de répartition des cellules non-adhérentes.

Publié le 20 mars 2012

​Cette nouvelle forme de matriçage repose sur un faible champ magnétique répulsif produit par des aimants micrométriques disposés régulièrement sur la surface. Les cellules sont maintenues en lévitation quelques dizaines de micromètres au-dessus de la surface du substrat. Le faible champ magnétique repousse les cellules vers des sites spécifiques entre les aimants. Les cellules se retrouvent ainsi suspendues. Cet arrangement planaire des cellules s’est révélé stable pendant plusieurs heures. Grâce à cette méthode, les cellules non-adhérentes peuvent non seulement être caractérisées in situ mais une récupération et une remise en culture des cellules sont également possibles en aspirant le milieu avec une pipette.

Haut de page