Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Mécanismes de transcription dans les cellules souches embryonnaires de souris

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant | Cellules souches | Génomique

Mécanismes de transcription dans les cellules souches embryonnaires de souris


​Des chercheurs l’iBiTec-S (CEA/Saclay), de l’iRCM (CEA/Fontenay-aux-Roses) et de l’IG (CEA/Évry) ont étudié la distribution de l’ARN Polymérase III dans le génome de cellules souches embryonnaires de souris. Chez les eucaryotes, trois ARN polymérases interviennent dans la transcription du génome.

Publié le 13 février 2012

​L’ARN polymérase III est un complexe enzymatique qui transcrit les gènes de classe III en ARN de transferts, ARN ribosomal 5S et un petit nombre d’ARN non codants. Pour trouver les gènes transcrits par l’ADN, les scientifiques ont mis au point une méthode d’immuno-précipitation de la chromatine couplée au séquençage à très haut débit de l’ADN enrichi. Parmi les gènes transcrits par l’ARN polymérase III dans les cellules souches embryonnaires de souris, ils ont trouvé la moitié des ARN de transferts prédits mais aussi trente gènes de fonction inconnue. Ils ont établi que seule une petite partie de ces derniers sont transcrits in vivo par l’ARN polymérase III, suggérant l’existence de mécanismes réprimant leur transcription. Enfin, ils ont montré qu’un facteur, initialement identifié comme un facteur d’élongation de l’ARN polymérase II, est également en interaction avec les gènes de classe III in vivo. Ce facteur joue donc probablement un rôle dans leur expression, indiquant que certains des composants des mécanismes de transcription sont partagés par les différentes ARN polymérases.

Haut de page