Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Une microalgue mutée, sur-productrice d’hydrogène

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant | Bioénergies | Hydrogène

Une microalgue mutée, sur-productrice d’hydrogène


​Des chercheurs de l’iBEB (CEA/Cadarache) ont isolé un mutant de l’algue microscopique Chlamydomonas reinhardtii à partir du criblage d’une banque d’insertion par imagerie de fluorescence.

Publié le 19 septembre 2011

​Ce mutant, affecté dans un processus de régulation de la photosynthèse, présente une forte stimulation de ses capacités de production d’hydrogène. Les chercheurs ont démontré que la production d’hydrogène est fortement limitée, chez la souche de référence non mutée, par un frein exercé sur le transfert des électrons vers l’enzyme hydrogénase, responsable de la production d’hydrogène. Or ce frein est levé chez l’individu muté, qui voit sa production d’hydrogène augmentée. Ces résultats ouvrent de nouvelles perspectives pour l’optimisation de la production d’hydrogène par les microalgues, constituant une voie prometteuse pour la mise au point de carburants de troisième génération.

Haut de page