Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Mise à jour des lois mécaniques au sein des architectures multicellulaires

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant | Mécanismes cellulaires

Mise à jour des lois mécaniques au sein des architectures multicellulaires


​Au sein des tissus, les cellules adhèrent et exercent des forces sur leurs voisines et sur la matrice extra-cellulaire (MEC) qui les entoure. Ces deux types de forces guident la morphogenèse des tissus. À l’aide d’un système minimal ayant la propriété de reproduire, dans des conditions simplifiées à l’extrême, ces mécanismes complexes d’interaction, les chercheurs de l’iRTSV (CEA/Grenoble) ont commencé à formuler les lois qui guident cette morphogenèse. En utilisant d’une technique de microstructuration de support déformable développée à l’iRTSV, ils ont mesuré les forces que les cellules exercent sur la MEC et sur leurs voisines. Ils ont ainsi été en mesure de proposer un modèle physique de régulation de la position des cellules en fonction de la géométrie de la MEC.

Publié le 30 juillet 2012

​Le contrôle de l’organisation spatiale des cellules par la MEC pourrait être largement utilisé en médecine régénératrice et ingénierie des tissus. La méthode ainsi mise au point a fait l’objet d’un dépôt de brevet. Par ailleurs, les dysfonctionnements de ces processus morphogénétiques contribuent à la formation des tumeurs et à leur évolution en métastases. Les supports micro-fabriqués et les géométries identifiées offrent donc la capacité de détecter, chez les cellules d’un patient ou dans des cellules traitées par une drogue, des éventuels défauts d’organisation dans l’espace, ce qui a également fait l’objet d’un dépôt de brevet. Les applications potentielles de valorisation issues de ces travaux constituent le socle du partenariat avec Cytoo et Cellectis bioresearch au sein du projet Etics subventionné par l’Oséo.

Haut de page