Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Un modèle in vitro inédit pour la différenciation des cellules souches du sang

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant | Biologie structurale | Cellules souches

Un modèle in vitro inédit pour la différenciation des cellules souches du sang


Les biologistes cherchent des méthodes robustes et efficaces comme alternatives aux modèles animaux. Des chercheurs du CEA-iRCM ont élaboré un nouveau modèle in vitro capable d’obtenir la différenciation d’une seule cellule souche hématopoïétique* humaine en l’ensemble des cellules sanguines, à savoir les lymphocytes T, B et les cellules myéloïdes (macrophages, globules rouges, ..). ​

Publié le 8 mai 2013

Les techniques in vitro classiques ne permettent pas d’obtenir la différenciation complète en cellules sanguines à partir de cellules souches hématopoïétiques* humaines et donc de se rapprocher suffisamment des mécanismes biologiques du vivant. L’étude des cellules souches du sang et de leur différenciation se fait donc actuellement grâce à des modèles animaux, notamment de souris. Peut-être plus pour longtemps. Une équipe du CEA-iRCM, à Fontenay-aux-Roses, a en effet mis au point une méthode in vitro qui pourra, après validation de sa robustesse, remplacer les modèles animaux pour ce type d’études.

Elle consiste en la co-culture entre un stroma** de cellules murines placées au fond d’un puits de culture et des cellules souches sanguines humaines. Au cours des 21 premiers jours, les cellules souches produisent des cellules myéloïdes et des lymphocytes B. Les chercheurs déclenchent ensuite une dernière vague de différenciation, vers les lymphocytes T. Elle démarre grâce à la présence dans le stroma d’un rétrovirus dérivé du VIH. Ce dernier porte les séquences codantes pour une protéine spécifique dénommée Delta Like1 et dont l’expression est inductible en cours de culture. Pour la première fois, les chercheurs ont donc réussi à obtenir in vitro la différenciation complète de cellules souches sanguines humaines. A terme, cette méthode pourra être utilisée pour tester des molécules pharmaceutiques en réduisant le recours aux modèles animaux.


* L’hématopoïèse est le processus physiologique permettant la création et le renouvellement des cellules sanguines

** Tissu cellulaire de soutien des tumeurs

Haut de page