Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Du nouveau sur les tumeurs cérébrales

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant | Cancer | Cerveau

Du nouveau sur les tumeurs cérébrales


​Les tumeurs cérébrales sont difficiles à traiter du fait de leur localisation particulière, de leur caractère invasif et de la difficulté à identifier le type de tumeur lors du diagnostic. Dans la plupart des cas, la chimiothérapie ne démontre aucune efficacité et la radiothérapie n’a qu’un effet palliatif. Grâce au développement d’un modèle de tumeur cérébrale chez le rat, les chercheurs de l’iRTSV (CEA/Grenoble) ont pu assurer un suivi des tumeurs les moins agressives (oligodendrogliomes) par IRM.

Publié le 21 janvier 2011

​Cette étude, complétée par des analyses histologiques et immuno-histochimiques, a permis de montrer que les cellules progénitrices oligodendrogliales sont à l’origine de ces tumeurs. De plus, si la majorité de ces cellules sont sensibles à la radiothérapie, certaines sont cependant capables de s’adapter et sont à l’origine d’une reprise de la croissance tumorale. L’ensemble de ces résultats ouvre de nouvelles perspectives pour la compréhension des oligodendrogliomes humains et des raisons de leur résistance sur le long terme aux thérapies anticancéreuses.

Haut de page