Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Nouveaux acteurs du métabolisme de la coenzyme Q chez la levure

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant | Nanosciences

Nouveaux acteurs du métabolisme de la coenzyme Q chez la levure


​Des chercheurs de l’Institut de recherches en technologies et sciences pour le vivant et de l’Institut nanosciences et cryogénie ont décrypté, chez la levure, de nouveaux acteurs de la biosynthèse de la coenzyme Q (une métalloprotéine rédox et l’acide para-aminobenzoique en tant que précurseur).

Publié le 16 novembre 2010

​La coenzyme Q est une molécule essentielle au transport des électrons dans la chaîne respiratoire mitochondriale et fonctionne également comme un antioxydant. La déficience primaire en coenzyme Q, une pathologie rare mais sévère, est liée à des mutations de cinq gènes participant à la biosynthèse humaine de cette molécule. Or la plupart des enzymes utilisées par la levure pour la biosynthèse de la coenzyme Q sont conservées chez l’homme, ce qui en fait un outil essentiel pour comprendre la voie de biosynthèse humaine. Il convient maintenant de vérifier si les nouveaux acteurs du métabolisme de la coenzyme Q mis en évidence par ces travaux chez la levure jouent également un rôle dans la biosynthèse de cette molécule chez les mammifères.

Haut de page