Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Nouvelle stratégie anti-infectieuse

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant | Maladies infectieuses | Diagnostic et thérapies innovantes

Nouvelle stratégie anti-infectieuse


​Le Staphylocoque doré est une des causes majeures d’infections graves chez l’homme. Certaines souches de Staphylocoque doré, résistantes à la méthicilline et extrêmement virulentes (les CA-MRSA pour Community Associated-Méthicillin Resistant Staphylococcus aureus), ont émergé dans la population.

Publié le 26 janvier 2011

​Elles sont responsables d’infections gravissimes et d’épidémies alarmantes au niveau mondial. L’extrême virulence des CA-MRSA repose sur une importante sécrétion de toxines qui sont responsables d’un recrutement massif de neutrophiles (cellules du système immunitaire) dans les tissus et de leur destruction. Le mécanisme de ce recrutement était jusqu’alors inconnu. Une étude associant plusieurs laboratoires européens, dont le Laboratoire biochimie et biophysique des systèmes intégrés (iRTSV, CEA/Grenoble), montre que le récepteur cellulaire FPR2/ALX est utilisé par les sept toxines sécrétées par les CA-MRSA pour attirer massivement les neutrophiles et les détruire. Ce récepteur pourrait représenter une cible pharmacologique très intéressante pour de nouvelles stratégies anti-infectieuses dans le cadre des infections par les CA-MRSA.

Haut de page