Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Un pas en avant dans la compréhension du mécanisme réactionnel de l’enzyme HPPD

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant | Parkinson

Un pas en avant dans la compréhension du mécanisme réactionnel de l’enzyme HPPD


​Dans une étude basée sur la structure tridimensionnelle de l’enzyme HPPD, en combinant une approche de mutagenèse dirigée et des calculs théoriques de mécaniques quantiques, des chercheurs de l’iRTSV (CEA/Grenoble), ont élucidé le rôle des éléments catalytiques de cette enzyme. Celle-ci constitue une cible moléculaire d’herbicides très efficaces chez les organismes photosynthétiques.

Publié le 18 avril 2012

​Chez l’Homme, du fait de son implication dans la dégradation de l’acide aminé tyrosine, les inhibiteurs de l’HPPD sont utilisés comme agents thérapeutiques pour lutter contre les effets létaux associé à une maladie génétique, la Tyrosinémie de type I. Ils font également l’objet d’essais cliniques dans le traitement de la maladie de Parkinson. Malgré son intérêt phytosanitaire et pharmaceutique, le mécanisme réactionnel de l’HPPD n’a pas encore été entièrement élucidé à ce jour. Ces nouveaux résultats permettent d’avancer dans sa compréhension.

Haut de page