Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Redistributions de membranes entre cellules

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant

Redistributions de membranes entre cellules


Des chercheurs du SRHI (IMETI, CEA/Hôpital Saint-Louis) viennent de démontrer l’intensité des échanges de membranes entre les cellules immunitaires et les cellules de leur environnement. Le mécanisme de trogocytose est le transfert de fragments de membranes et de toutes les protéines qu’elles contiennent d’une cellule à une autre. Par trogocytose, une cellule peut acquérir et afficher temporairement à sa surface des protéines qui ont été synthétisées par d’autres. Suite à une acquisition de fragments membranaires, une cellule peut donc afficher à sa surface des protéines dont elle ne transcrit pas le gène.​

Publié le 14 avril 2011

​Les chercheurs ont démontré que les cellules immunitaires activées capturent des fragments membranaires de multiples cellules de leur environnement, les affichent à leur surface, puis éventuellement les retransmettent à d’autres. Par trogocytose, les protéines de surface des cellules du microenvironnement se trouvent donc activement échangées et « partagées » entre cellules immunitaires, ou « réparties » à la surface de multiples cellules. Les protéines acquises par trogocytose restent fonctionnelles. Les échanges trogocytiques multiples permettent donc d’envisager que les échanges de fragments membranaires correspondent à des échanges de fonctions entre cellules immunitaires impliquées dans une même réponse.

Haut de page