Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le rôle clef de trois protéines dans la réparation et la survie de l’ADN après irradiation UV

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant | ADN | Impacts sur le vivant

Le rôle clef de trois protéines dans la réparation et la survie de l’ADN après irradiation UV


​Chez l’Homme, il existe plusieurs systèmes de réparation de l’ADN suite à des dommages imputables aux rayonnements UV. Parmi eux, le système NER, qui est la principale défense contre les effets génotoxiques du rayonnement solaire. Des chercheurs de l’iRCM (CEA/Fontenay-aux-Roses) ont démontré que trois protéines, XPC, RAD23B et Centrine 2, sont des acteurs essentiels de cette voie de réparation.

Publié le 1 septembre 2013

​Ils ont utilisé un vecteur viral, comportant des séquences de petits ARN capables d’entraîner la diminution de la production des protéines cibles. En l’introduisant dans la cellule, ils ont inhibé l’activité des protéines cibles. Les chercheurs ont alors pu confirmer le rôle essentiel d’XPC ainsi que la participation de RAD23B à la réparation et à la survie de l’ADN.

De plus, ils ont observé que, dans les cellules n’exprimant pas la protéine XPC, la concentration de Centrine 2 est réduite, ce qui affecte les centrosomes et le noyau, suggérant qu’une déficience en XPC peut indirectement réduire la division cellulaire.

Haut de page