Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Signalisation du stress oxydant chez les plantes

Résultat scientifique | Santé & sciences du vivant | Photosynthèse | Biomasse

Signalisation du stress oxydant chez les plantes


​L’activité photosynthétique des plantes produit inévitablement des espèces actives de l’oxygène (EAO), en particulier lorsque l’énergie lumineuse absorbée dépasse les capacités photosynthétiques. Ce phénomène entraîne une réduction des performances photosynthétiques et de la production de biomasse végétale. L’oxygène singulet (1O2), généré par la chlorophylle, est la principale EAO impliquée dans le développement des dégâts photo-oxydants dans les feuilles. A côté de son effet toxique direct, l’oxygène singulet peut aussi agir comme une molécule signal capable d’induire la mort cellulaire ou l’acclimatation au stress. Comment le signal « oxygène singulet » est transféré du chloroplaste au noyau pour modifier l’expression génique est encore inconnu.

Publié le 11 juillet 2012

​Une équipe de l’IBEB (CEA/Cadarache) a mis en évidence le rôle des caroténoïdes dans cette signalisation. Les chercheurs ont en effet identifié une molécule signal dérivée des caroténoïdes, le b-cyclocitral, capable de déclencher la mise en place d’un mécanisme de défense et constituant un probable messager impliqué dans la voie de signalisation de l’oxygène singulet chez les plantes. L’élucidation de son mode d’action pourrait permettre de développer des plantes plus résistantes aux conditions défavorables de l’environnement.

Haut de page