Vous êtes ici : Accueil > actualités > Rechercher de nouveaux matériaux pour produire de l’électricité à partir de chaleur

Actualité | Institutionnel | Matériaux | Energies

Europe - H2020

Rechercher de nouveaux matériaux pour produire de l’électricité à partir de chaleur


Le CEA coordonne le projet européen Magenta lancé officiellement les 23 et 24 janvier 2017. Issu d’un appel d’offre très sélectif, ce projet porte sur la recherche de matériaux thermoélectriques qui pourraient rentrer dans des systèmes valorisant la chaleur résiduelle, par exemple pour l’automobile ou la micro-électronique.​

Publié le 23 janvier 2017
Sur les douze projets sélectionnés par la Commission européenne en catégorie « Proactive Technologies futures et émergentes 2016 – FET » du programme H2020, Magenta est le seul coordonné par une équipe française, au CEA-Iramis, sur le centre de recherche de Saclay.
Magenta (Magnetic nanoparticle based liquid energy materials for thermoelectric device applications) est né à la suite de la récente découverte d’une forme de thermoélectricité dans des ferrofluides (*). Par des approches expérimentales et théoriques, les chercheurs approfondiront la connaissance des phénomènes magnéto-thermoélectriques dans les ferrofluides. Ils s’appuieront sur des simulations numériques pour optimiser la conversion de la chaleur résiduelle en électricité.
Les résultats attendus concernent aussi bien des matériaux que des systèmes complets, dont un démonstrateur servira à montrer les potentialités de la technique. Six équipes de recherche, trois PME et un industriel sont étroitement associés dans Magenta et ambitionnent de développer un véritable écosystème autour de la technologie magnéto-thermoélectrique.
(*) solutions colloïdales de nanoparticules magnétiques

PIX-Magenta.png
Dispositif d'étude de la thermoélectricité des ferrofluides au CEA-Iramis : Les dispositifs thermoélectriques permettent la récupération d'énergie électrique à partir de faibles différences de températures entre une source chaude et une source froide. Les nouveaux ferrofluides étudiés dans le projet européen H2020 – Fet Proactive "Magenta" ouvrent une voie originale qui doit permettre d'atteindre de meilleurs rendements, pour des applications de récupération de l'énergie thermique locale et bon marché. © CEA - L. Barbier

Le programme européen « FET Proactive 2016 »

Les appels à projets « FET Proactive » font partie du programme Technologies futures et émergentes (FET) du programme européen Horizon 2020 (Pilier "Excellence Scientifique"). Ils visent à soutenir des communautés scientifiques émergentes sur des thématiques d'avenir pour l'Union européenne.

Haut de page

Haut de page