Vous êtes ici : Accueil > actualités > Simulation en temps réel pour la thérapie par ultrasons

Actualité | Nouvelles technologies

Technologies pour la santé

Simulation en temps réel pour la thérapie par ultrasons


​Pour optimiser une nouvelle technique de thérapie par ultrasons, un modèle du comportement des ondes ultrasonores dans les tissus biologiques a été développé par le CEA. Dédié à la conception de sondes et de protocoles de traitement, il permet de calculer la dose d'énergie thermique délivrée par des ultrasons de haute intensité dans les zones ciblées.

Publié le 4 mars 2019

​Moins invasive et moins nocive que la radiothérapie, la thérapie par ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU) est utilisée pour le traitement de diverses pathologies. Cette méthode innovante consiste à utiliser l’énergie d’un faisceau ultrasonore pour provoquer un échauffement localisé visant à modifier ou détruire les cellules ciblées. Se fondant sur leur expérience à la fois en contrôle non destructif dans les structures complexes et en matière d’interactions des ultrasons avec les tissus biologiques, les chercheurs du List, institut de CEA Tech, et du laboratoire INSERM LabTAU ont développé un modèle du comportement des ondes ultrasonores dans les tissus biologiques. 

En partenariat avec la société EDAP-TMS, le List a développé en 2018 un module de simulation en temps réel de l’échauffement local des tissus pour le traitement du cancer de la prostate. Ce logiciel permet, en fonction des paramètres biologiques du patient (morphologie, propriétés des tissus…), de simuler le champ acoustique transmis, l’élévation locale de température associée et la dose d’énergie thermique délivrée dans les tissus pour in fine dimensionner la lésion induite. Une brique logicielle issue de ces travaux est en cours d’intégration au sein du dispositif médical Focal One® commercialisé par EDAP-TMS. 

Des essais cliniques seront mis en œuvre l’année prochaine, durant lesquels les images de lésions observées par échographie de contraste après traitement seront comparées aux résultats obtenus par simulation. Par la suite, le logiciel sera optimisé pour permettre une interaction temps réel avec le praticien.

Haut de page

Haut de page