Vous êtes ici : Accueil > Domaines de recherche > Principales unités travaillant dans le domaine des énergies renouvelables

Principales unités travaillant dans le domaine des énergies renouvelables

Publié le 25 février 2016

Puce localisationGrenoble | Chambéry

Laboratoire d’Innovation pour les Technologies des Energies Nouvelles (Liten)

Institut du CEA implanté principalement à Grenoble et Chambéry (INES), le CEA Liten (Laboratoire d’Innovation pour les Technologies des Energies Nouvelles), est l’un des plus importants centres européens de recherche sur les nouvelles technologies de l’énergie. Il a pour mission de soutenir l’effort français de diversification énergétique par une meilleure intégration des énergies renouvelables pour les besoins en énergie du transport, de l’habitat et de l’électronique nomade. Les activités du Liten sont centrées sur l’énergie solaire et le bâtiment basse consommation, les transports (hydrogène et pile à combustible, stockage de l’énergie), la biomasse, ainsi que les nanomatériaux à l’origine de nombreuses ruptures technologiques.


Puce localisationGrenoble

Institut nanosciences et cryogénie (Inac)

L’Inac, institut de recherche fédératif CEA – Université Joseph Fourier (Grenoble), est un acteur majeur de la recherche fondamentale sur les nanosciences et la cryogénie. Ses travaux en nanosciences sont de plus en plus orientés vers des applications liées aux énergies renouvelables.


Puce localisationSaclay

Institut rayonnement et matière de Saclay (Iramis)

Partenaire du CNRS, de l’École polytechnique (Palaiseau) et de l’Ensicaen (Caen), l’Iramis mène des recherches fondamentales en nanosciences, sur l’interaction rayonnement – matière, la matière condensée et les systèmes complexes. À noter comme pour l’Inac, une augmentation des recherches en relation avec les énergies renouvelables.


Puce localisation Cadarache | Marcoule | Saclay | Grenoble | Evry

Institut de biosciences et biotechnologies d'Aix-Marseille (BIAM)
Institut de biologie et de technologies de Saclay (IBITECS)
Institut de biologie structurale (IBS)
Institut de génomique (IG)
Institut de biosciences et biotechnologies de Grenoble (BIG)

Des équipes de ces instituts du CEA étudient les mécanismes photosynthétiques, le métabolisme énergétique, la biodiversité enzymatique pour développer des procédés bio-inspirés ou biotechnologiques afin de produire ou stocker de l’hydrogène, synthétiser des lipides ou autres composés valorisables dans les filières biocarburant ou chimie fine.