Vous êtes ici : Accueil > Découvrir les métiers scientif ... > Généticien

Métier | Santé & sciences du vivant | Génomique


Généticien

Publié le 5 septembre 2019
Sur des équipements exceptionnels, techniciens et bio-informaticiens décryptent les génomes d’organismes vivants.

Vos missions

  • Séquencer des génomes encore inconnus de microbes, de plantes ou d’animaux pour la recherche fondamentale.
  • Comparer des génomes de personnes saines et malades, afin d’identifier les zones spécifiques à des pathologies.
  • Travailler en collaboration avec des partenaires.




Au quotidien

Au Centre national de séquençage, vous travaillerez sur des projets en partenariat ; comme par exemple Tara Océans qui étudie les microorganismes marins récoltés autour du monde, mais aussi la truffe noire, les clémentines, les bananes, le café, le colza, la truite… ou le virus H1N1.

Au Centre national de génotypage, le technicien étudie exclusivement le génome humain. Il est à la recherche de mutations qui jouent un rôle dans une maladie. Dans chaque génome, 600 000 à 1 million de variations sont analysées ! Les sujets explorés seront l’asthme, l’hypertension, le diabète ou encore le cancer.


Cela permet d’en comprendre les causes, de développer des outils de diagnostic et des approches thérapeutiques "
Jorg.

Le technicien bénéficie d’outils de séquençage à haut débit uniques en France et sans cesse remis à niveau, ce qui vous demandera dynamisme et implication.


Pour ceux qui aiment apprendre
et remettre en question leurs acquis,
c’est passionnant ! "
Doris.


VidéoCentre national de séquençage




Zoom sur
l'institut de génomique

L’institut de génomique, à Evry, est entièrement consacré à la recherche en génétique, génomique, post-génomique et sciences connexes, et au développement d’entreprises de biotechnologies.
Son originalité consiste à réunir et à fédérer sur un même site recherche publique et privée, formations universitaires adaptées et entreprises de biotechnologies dont les enjeux scientifiques et économiques sont considérables.
Cette structure à été conçue pour constituer et animer un pôle de recherche, renforcer un pôle d’enseignement des sciences du vivant, favoriser l’essor des biotechnologies.
Formation
  • Technicien :
    BTS biophysicien de laboratoire
  • Chercheur :
    Thèse en faculté