Vous êtes ici : Accueil > Découvrir les métiers scientif ... > Ingénieur-chercheur génie chimique

Métier | Chimie | Matériaux


Ingénieur-chercheur génie chimique

Publié le 5 septembre 2019
Les méthodes utilisées dans un laboratoire ne sont souvent pas adaptées à la production industrielle d'un point de vue économique et technique. Le génie chimique étudie le passage d'une synthèse de laboratoire à un procédé industriel. Les ingénieurs-chercheurs en génie chimique au CEA travaillent sur la thématique du béton afin de maintenir en bon état les bâtiments du parc nucléaire et d’être capables de prévoir comment ils vont vieillir. Ils étudient aussi le comportement de l’argile, dans le cadre des projets des installations de stockage des déchets radioactifs.

Vos missions

  • Modéliser des réactions de chimie, mécanique des fluides et thermique. 
  • Élaborer des schémas de procédés. 
  • Piloter les expérimentations à l’échelle du laboratoire. 
  • Assurer l’interprétation des résultats et leur diffusion.



Au quotidien

La formulation du béton est simple : de l’eau, du sable, des cailloux et du ciment (roche calcaire et argile concassées). Les chercheurs peuvent ajouter des adjuvants organiques s’ils recherchent des propriétés particulières (fluidité, temps de prise écourté ou allongé…). Des armatures métalliques sont utilisées pour améliorer le comportement du béton en traction. Mais celles-ci, à plus ou moins long terme, entraînent des problèmes de corrosion : lorsque l’eau et l’oxygène pénètrent dans les pores du béton, des réactions électrochimiques se produisent au contact du fer.


Je vis l’étude de la corrosion du béton comme une enquête policière ;
je me sens l’âme d’une détective !
J’ai aussi collaboré avec des spécialistes en archéomatériaux pour étudier la corrosion de pièces en acier vieilles
de 600 ans.De quoi satisfaire ma curiosité ! "
Valérie
Thèse sur la corrosion.


VidéoValérie L'Hostis, comportement des bétons et corrosion




Compétences
  • Génie des procédés chimiques
  • Physico-chimie des solutions
  • Mécanique des fluides 

Zoom sur l'industrie
du ciment

IngenieurGenieChimique-20090223-059-BD.jpg
Prélèvements d'éprouvettes carbonatées dans un dispositif de carbonatation accélérée en température © F.Rhodes/CEA

Plusieurs pistes sont suivies pour réduire l’empreinte carbone de l’industrie du ciment : remplacer une partie des ingrédients par des additions minérales, puis évaluer les propriétés chimiques et mécaniques de ces matériaux.

IngenieurGenieChimique-20090223-067-BD.jpg
Expérience de dégradation de pâte cimentaire au sein d'une boîte à gants © F.Rhodes/CEA