Vous êtes ici : Accueil > Découvrir les métiers scientif ... > Ingénieur concepteur combustibles avancés

Métier | Exploitation | Energies | Cycle du combustible | Matériaux | Energie nucléaire


Ingénieur concepteur combustibles avancés

Publié le 5 septembre 2019
L'ingénieur-chercheur en combustibles avancés interagit avec le partenaire industriel pour définir ses besoins et ses spécifications pour le combustible des réacteurs nucléaires. Ensuite, il conçoit et fabrique les matériaux, puis les procédés d’assemblage destinés à atteindre ces objectifs. 

​Vos missions

  • Tester et caractériser les matériaux et les assemblages.
  • Sélectionner les matériaux en fonction de leurs propriétés, développer des assemblages.
  • Utiliser des outils de simulation et de modélisation et exploiter les résultats.
  • Mettre au point le développement physico-chimique de la méthode d’assemblage ainsi que le cycle thermomécanique à réaliser.
  • Définir un plan d’essais et de caractérisation puis analyser et interpréter les résultats.




Au quotidien

Les recherches visent à améliorer les performances des combustibles actuels ou à préparer ceux pour les systèmes nucléaires du futur. Les études portent par exemple sur le comportement d’une poudre particulière, la façon dont elle interagit avec d’autres… L'ingénieur-chercheur travaille aussi sur les procédés de fabrication, en faisant varier les paramètres de frittage, de pressage, de broyage… jusqu’à obtenir les microstructures désirées.



C’est un domaine qui m’a toujours attirée, je travaille dans cette installation depuis ma thèse. "
Anne-Charlotte,
Thèse en radiochimie – Matériaux de confinement
VidéoLaboratoire d'études et de fabrication de combustibles avancés (LEFCA)




Zoom sur le RJH 

Réacteur de recherche Jules Horowitz
Réacteur de recherche Jules Horowitz © G.Lesénéchal/CEA

Le réacteur de recherche Jules Horowitz (RJH) est conçu pour tester le comportement de matériaux et combustibles sous irradiation. Il assurera également la production de radioéléments pour la médecine nucléaire et l’industrie. Actuellement en construction, sa mise en exploitation est prévue d’ici la fin de la décennie.
Compétences
  • Physico-chimie
  • Élaboration et conception de matériaux
  • Métallurgie des poudres
  • Traitements thermiques