Vous êtes ici : Accueil > Recherches > Luminy Génétique et biophysiqu ... > Expertises & équipement > Organismes photosynthétiques modèles

Organismes photosynthétiques modèles

Publié le 3 mars 2015

 

Arabidopsis Thaliana
Crédit : Muriel Reissolet/CNRS

Physcomitrella patens
Crédits photo : Benoït MENAND/ CNRS 
 
 
Chlamydomonas reinhardtii
Crédit : G.Lesénéchal/CEA

 

L'Arabette des dames

Arabidopsis thaliana est une plante modèle de la famille des Brassicaceae (chou, moutarde, de colza, radis...). Sa petite taille et son cycle de reproduction court (environ 6 semaines de la germination à la graine mature), permettent de la cultiver dans un espace restreint. Son génome de petite taille (premier génome de plante séquencé en 2000) et la maitrise de sa transformation génétique en font un modèle de choix pour les études de génétique et de génomique fonctionnelle des angiospermes (plantes à fleurs).

 


Une mousse

Physcomitrella patens fait partie de l'un des plus anciens groupe de plantes terrestres et est utilisée pour des études sur l'évolution des plantes. Cette mousse présente une forte fréquence de recombinaison homologue lors de la transformation et est la seule plante chez laquelle nous pouvons réaliser la transgénèse ciblée.

Nous l'étudions également comme eucaryote photosynthétique modèle pour la régulation de la croissance et la production de biocarburants. Nous maîtrisons la culture de cette mousse et son cycle de vie complet.

 

Une algue verte

Chlamydomonas reinhardtii.

Pour des projets spécifiques nous utilisons également des bactéries photosynthétiques ou des plantes cultivées comme la tomate.