Vous êtes ici : Accueil > Partenaires > Le CEA sera présent au salon World Nuclear Exhibition 2018

Actualité | Focus | Energies | Energie nucléaire | Institutionnel | Innovation pour l'industrie

Le CEA présent à WNE 2018


​Le CEA est présent au salon World Nuclear Exhibition 2018, l’évènement mondial de référence de la filière énergie nucléaire qui a lieu du 26 au 28 juin 2018 à Paris Nord Villepinte (Hall 7).

Publié le 26 juin 2018

Le CEA est présent à WNE 2018 pour échanger avec ses partenaires sur ses sujets de recherche et a fait le choix de présenter cette année la réalité virtuelle en fil conducteur de son stand, celle-ci étant un soutien à la conception, à l'exploitation ou encore au démantèlement d'installations nucléaires.

Pourquoi la réalité virtuelle ?

Pour le soutien aux études de conception de réacteurs avancés de 4ème génération, la réalité virtuelle est en effet un outil qui participe à la définition et aux choix d'options de conception. Elle permet aussi d'anticiper et de préparer dès la phase amont du projet, les futures opérations de construction ainsi que les opérations qui seront menées durant les phases d'exploitation et de maintenance.

Deux démonstrations de réalité virtuelle seront présentées. Elles s'inscrivent dans le cadre des recherches menées par le CEA sur les réacteurs avancés de 4ème génération à neutrons rapides refroidis au sodium. Les outils et méthodologies de réalité virtuelle développés peuvent toutefois être utilisés et exploités dans tout autre projet de conception de réacteurs ou d'installations nucléaires.

Que découvrir sur le stand CEA ?

Ainsi, le CEA présente sur son stand un aperçu de ses recherches et activités pour la filière nucléaire, tels que :

  • Une première mondiale avec pour la formation au service des compétences de la filière nucléaire : le projet EVOC, un simulateur de réacteur nucléaire d’enseignement en réalité virtuelle augmentée, comportant quelques éléments physiques représentatifs d’un réacteur réel comme un pupitre de commande, permettant de réaliser des formations immersives 4D « grandeur nature »  ;
  • Une démonstration démantèlement permettant à un visiteur d'être immergé dans l'environnement virtuel d'une cellule en cours de démantèlement, dans laquelle il peut interagir avec le robot qui réalise les opérations via la capture de mouvement et le retour d'effort ;
  • Un robot doté de la plus petite caméra gamma au monde pour visualiser et rechercher des sources radiologiques ou points irradiants à distance ;
  • La maquette du réacteur Jules Horowitz, actuellement en cours de construction sur le site de Cadarache. Seul outil de ce type en construction en Europe, le RJH sera à terme une installation unique pour l'étude des matériaux et des combustibles sous irradiation, en soutien aux réacteurs nucléaires actuels et futurs. Il assurera aussi une part importante de la production de radio-isotopes médicaux ;
  • Un espace R&D présentant différents axes de recherches du CEA

Mais les activités du CEA pour le nucléaire couvrent bien sûr un champ bien plus vaste que les objets qui seront présentés. Les visiteurs sont invités à venir en apprendre plus sur notre stand.

Par ailleurs, le CEA fait partie des exposants qui reçoivent les visiteurs WNE inscrits à la visite guidée sur le thème de la digitalisation.

Et dans le programme officiel de WNE ?
  • Le CEA anime deux ateliers, l’un sur le thème du « démantèlement au CEA : opérations et R&D », l’autre portant sur « la simulation au service de l’énergie nucléaire ». 
  • François Gauché, directeur de l’énergie nucléaire au CEA, participe aussi le 28 juin à un déjeuner débat sur le thème de la 4ème génération des réacteurs.

bras.jpg

Préparation, en réalité virtuelle, d’une opération de démantèlement d’une cellule de l’atelier pilote de Marcoule (APM). Le CEA présentera ce bras sur son stand © CEA

Les WNE Awards

En 2016, pour la première édition des WNE Awards, prix visant à récompenser l'excellence nucléaire, le CEA était nominé pour un prix (Innovation) et avait reçu aussi une mention spéciale (Sûreté nucléaire).

Fort de ses compétences pour l'innovation nucléaire, le CEA a naturellement postulé de nouveau aux WNE Awards, dans la sous-catégorie « Grand groupe & ETI », avec quatre projets dans trois des quatre grands domaines de ce concours:

L'Innovation :

Le Management des connaissances et des compétences :

  • Le projet EVOC pour la formation au service des compétences de la filière nucléaire.

La Sûreté

    • De nouveaux revêtements pour les assemblages de combustible afin de les rendre plus tolérant aux accidents.

L'expérience nucléaire du CEA

Le CEA, via sa Direction de l'énergie nucléaire (DEN) apporte aux pouvoirs publics et aux industriels les éléments d'expertise et d'innovation sur les systèmes de production d'énergie nucléaire : il s'agit de développer un nucléaire durable, sûr et économiquement compétitif.
Pour répondre à cet enjeu, le CEA conduit ses travaux selon trois axes majeurs :

  • Le soutien à l'industrie nucléaire pour les réacteurs du parc actuel, le démarrage de l'EPR et les usines du cycle;

  • Les systèmes nucléaires du futur, dits de 4ème génération, réacteurs et cycle du combustible associé ;

  • Le développement d'outils de simulation des systèmes nucléaires, prédictifs et validés, s'appuyant notamment sur un parc d'installations expérimentales cohérent.

En parallèle, en tant qu'exploitant nucléaire, le CEA gère et fait évoluer son parc d'installations nucléaires. Il mène des programmes de construction et de rénovation de ses installations, ainsi que des programmes d'assainissement et de démantèlement de celles arrivées en fin de vie.

De par ses activités et son expertise, le CEA est donc un acteur de premier plan pour des collaborations internationales dans le domaine de l'énergie nucléaire et conduit de nombreux partenariats stratégiques et coopérations scientifiques et techniques. Il est aussi un acteur international de référence pour la formation dans le nucléaire via son Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN).

L'expertise numérique du CEA

Le salon WNE a voulu donner, pour son édition 2018, un éclairage particulier sur le thème de la digitalisation.

Pour répondre aux besoins de ses recherches pour le nucléaire, le CEA a progressivement développé des compétences de pointe dans de nombreuses technologies du numérique, pris au sens large du terme : depuis le développement des composants électroniques de pointe jusqu'au développement de codes de calcul pour la simulation du fonctionnement des réacteurs (en situation nominale et accidentelle) et au calcul intensif réalisé dans les supercalculateurs les plus puissants au monde, en passant par les technologies d'intelligence artificielle, d'imagerie et la robotique.

Les recherches pour les systèmes nucléaires actuels ou du futur nécessitent en effet de disposer d'une capacité de simulation prédictive et validée. Le CEA développe ainsi des codes dans tous les grands domaines liés au fonctionnement des réacteurs nucléaires et des usines du cycle, en s'appuyant sur un parc d'installations expérimentales cohérent.

Les compétences du CEA vont de la conception à l'intégration des technologies et concernent aussi bien le domaine des objets de la microélectronique – capteurs, mémoires, processeurs… qui saisissent, traitent et transmettent une multitude de données – que celui des logiciels complexes, nécessaires pour exploiter toutes ces informations.

Compte tenu de l'étendue des compétences scientifiques acquises dans le numérique, les chercheurs du CEA interviennent en partenariat avec de nombreuses entreprises dans les grands domaines impactés par la transformation digitale. Par exemple, le code CATHARE développé en partie au CEA équipe les simulateurs d'EDF utilisés pour la formation.

A propos de WNE

WNE est un événement de l'AIFEN (Association des Industriels Français Exportateurs du Nucléaire). L'AIFEN, également connu sous son nom anglais the French nuclear industry, a pour rôle de favoriser les actions des acteurs français du nucléaire avec les acteurs étrangers de la communauté nucléaire internationale. A ces fins, la France, à travers l'AIFEN, est le pays hôte de WNE (World Nuclear Exhibition) : le salon international qui rassemble la communauté mondiale du nucléaire. WNE donne l'opportunité aux industriels de se retrouver, de développer leur réseau et de partager leurs idées. WNE est aussi une occasion unique de représenter la diversité des compétences qui composent la filière nucléaire et tout particulièrement celles des petites et moyennes entreprises ou entreprises de taille intermédiaire renommées pour l'excellence de leur savoir-faire.

Haut de page

Haut de page