Vous êtes ici : Accueil > Partenaires > CEA Tech en Bretagne inaugure son showroom dans ses nouveaux locaux

CEA Tech en Bretagne inaugure son showroom dans ses nouveaux locaux


Le CEA, avec le soutien de la Région Bretagne, du Département du Finistère et de Quimper Bretagne Occidentale, vient d’inaugurer à Quimper ses nouveaux locaux et le showroom de son implantation CEA Tech en Bretagne. Evoluant depuis un an au sein de ce territoire, les équipes du CEA ont multiplié les moments d’échanges afin d’accélérer la diffusion de technologies et de compétences au sein du tissu industriel breton.

Publié le 10 juillet 2019

Aux rencontres avec les autres opérateurs et agences d’innovation du territoire se sont donc ajoutés plus de 140 entretiens pour comprendre les besoins des PME et ETI des filières agricoles et agroalimentaires en Bretagne et programmer des actions au service de leur compétitivité. ​

CEA Tech en Bretagne : 1 an, 140 entretiens et 1 showroom technologique

Installées pour densifier le maillage de centres de recherche et d'innovation, les équipes CEA Tech contribuent à dynamiser la recherche privée en s'appuyant sur la recherche technologique effectuée par l'ensemble du CEA. En Bretagne, l'équipe créée il y a un an, a multiplié les rencontres sur plus de 20 sites industriels répartis sur 4 départements bretons. Sa mission première est d'offrir des solutions dédiées aux besoins des PME et ETI régionales.

Elle vient de s'installer dans ses nouveaux locaux sur le parc d'activité de Creac'h Gwen de Quimper dans un bâtiment qui accueille également son showroom[1]. Sur 160 m2, il offre la possibilité aux industriels bretons de «toucher du doigt » le large spectre des technologies et procédés développés par le CEA et qui, adaptés à leurs propres besoins,  pourront les aider à relever les challenges de demain.

Au cœur de ce lieu-outil emblématique, les démonstrateurs sont pensés à travers des applications et des mises en scène pour mieux valoriser le potentiel de développement de nouvelles fonctionnalités. Ainsi, à chaque visite, l'objectif est de faire vivre aux dirigeants d'entreprises une expérience qui leur permette de projeter ces technologies pour leurs applications et leurs produits. Les démonstrateurs, qui illustrent notamment les activités des 4 500 chercheurs de la direction de la recherche technologique du CEA, sont issus de partenariats avec des industriels qui ont imaginé et co-conçu ces produits dans de nombreux secteurs d'activité.

La dynamique industrielle dans les domaines de l'agroalimentaire, du maritime et de l'énergie, la présence d'un tissu de PME dans des secteurs d'activités très divers et la proximité de compétences reconnues des centres techniques et de recherche spécialisés en agri-agro désignaient naturellement le bassin quimpérois pour cette implantation.


Des thématiques fortes qui se précisent

En Bretagne, les équipes du CEA ont pour mission prioritaire d'intervenir dans les domaines des productions végétales (horticulture, serres, plein champ), animales (élevage) et produits de la mer, ainsi que l'agroalimentaire. Pour le consommateur, l'alimentation est liée à la santé, au bien-être et au plaisir. La technologie apportée par le CEA doit avant tout être au service de ces attentes, tout en permettant aux acteurs industriels de rendre leurs activités plus performantes.

Le CEA apporte par exemple son expertise dans le domaine de l'agriculture et de l'élevage de précision en pensant « au juste besoin » de l'utilisation de l'eau, de l'énergie, des intrants ou des antibiotiques, mais il travaille également à la mise en place rapide de solutions contribuant au bien-être animal et à l'amélioration des pratiques. Ses équipes ont rejoint en cours d'année le LIT Ouest Territoires d'Elevages, porté par l'INRA, dont l'objectif est de co-construire des filières animales innovantes en portant l'ambition de réconcilier élevage et société. Des projets industriels en partenariat avec CEA Tech ont été engagés dans cette démarche.

Face au défi de la confiance dans les filières agroalimentaires, le CEA travaille par exemple sur l'optimisation de la détection de pathogènes et développe des solutions pour améliorer la gestion de crises sanitaires. Dans cette perspective, une convention cadre de partenariat a été signée fin 2018 entre l'Anses et le CEA à Ploufragan pour développer des outils technologiques innovants au service d'une réactivité accrue en matière sanitaire dans les domaines de la santé animale, végétale et de la sécurité des aliments.

Parallèlement, le CEA accorde une attention particulière aux développements des technologies associés à l'«Usine du futur » pour l'industrie agro-alimentaire afin d'apporter des solutions d'amélioration du bien-être au travail et de projection d'évolutions des procédés de transformation alimentaire au bénéfice de la qualité. Elle déploiera son savoir-faire technologique, notamment dans le cadre du programme régional « Usine Agroalimentaire du Futur » animé par Bretagne Développement Innovation en liens avec le Pôle de Compétitivité Valorial et l'ABEA, pour assister les opérateurs de ces filières, et contribuer également à la création des futurs outils de formation pour développer les métiers concernés.

Enfin, le CEA s'est engagé dans le projet européen Liverur[2] afin d'expérimenter de nouveaux modèles économiques pour les territoires ruraux et de co-créer des innovations en conditions réelles en réponse aux enjeux climatiques, démographiques et de sécurité agro-alimentaire. L'industrie bretonne pourra s'appuyer sur l'implantation quimpéroise du CEA désormais complètement opérationnelle et identifiée comme l'un des 15 sites pilotes.


[1] Le Showroom a fait l'objet d'un soutien financier important de la part de la Région Bretagne, aux côtés du Fonds européen de développement régional (FEDER), du Département du Finistère et de Bretagne Quimper Occidentale. Cette contribution à la structuration de l'implantation de CEA Tech en Bretagne vient compléter un soutien originel à l'équipe « cœur » présente à Quimper et cofinancée par l'ensemble des acteurs (précisions à lire dans le communiqué de presse du 28 juin 2018)
[2] Projet européen H2020 impliquant 13 pays - https://liverur.eu/








Haut de page