Vous êtes ici : Accueil > Partenaires > Semaine de l'industrie : le CEA, un acteur clé du transfert de l'innovation

Actualité | Focus | Institutionnel | Innovation pour l'industrie

Semaine de l'industrie : le CEA, un acteur clé du transfert de l'innovation


​Du 18 au 24 mars 2019, c’est la semaine de l’industrie, partout en France. A cette occasion, découvrez l’action du CEA pour soutenir la compétitivité des entreprises en contribuant à leur effort d’innovation. 

Publié le 18 mars 2019

​Depuis sa création, le CEA mène une politique d'innovation active qui a pour objectif de contribuer au redressement industriel de la France, avec la valorisation et le transfert de connaissances, de compétences et de technologies vers l'industrie. Ce savoir-faire spécifique lui vaut de figurer en tête des classements liés au transfert de l’innovation vers les entreprises. Le CEA est ainsi le seul organisme de recherche français à figurer dans le classement Clarivate 2018  et est le 2e déposant français de brevets en Europe, d’après le classement de l’Office européen des brevets (OEB) 2018.

"Le CEA est positionné sur les domaines majeurs de l’innovation pour l’industrie de demain, en particulier les technologies de la transition énergétique (nucléaire, hydrogène, stockage, gestion de l’énergie…) et les technologies de la transformation numérique (microélectronique, sûreté et sécurité des systèmes numériques, cybersécurité, intelligence artificielle), ainsi que sur les technologies intelligentes pour la santé", rapporte Corinne Hueber-Saintot, directrice de la valorisation au CEA.

Quelques exemples récents de transferts de technologies vers l’industrie


Une recherche en soutien aux grandes filières industrielles

Filière nucléaire : le CEA partie prenante du nouveau contrat stratégique

Le CEA est l’un des acteurs du contrat stratégique de la filière nucléaire (CSFN), signé le 28 janvier 2019, par François de Rugy, ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire et Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances et Dominique Minière, président du Comité stratégique de la filière nucléaire (CSFN). Le CEA travaillera notamment sur le développement d’une économie circulaire (combustibles, métaux TFA) ainsi que sur la définition des réacteurs et outils du futur.


Le CEA au cœur des enjeux de la filière microélectronique

Avec plus d’un millier d’entreprises réparties partout dans l’hexagone, 200 000 emplois directs et 15 milliards d’euros de chiffre d’affaire dont 80% réalisés à l’export, la France fait partie des pays les plus actifs en matière de production de composants électroniques. En soutien à ce vaste écosystème industriel (multinationales, PME, ETI ou encore start-ups), la filière compte sur un tissu dense d’instituts et de laboratoires de recherche comme le CEA-Leti, pionnier en micro et nanotechnologies. Conscientes de l’importance économique et stratégique de ce domaine, la France et l’Union européenne ont accordé un soutien financier au travers du Plan Nano 2022.


Le transfert de compétences, vecteur d’innovation

Dans les laboratoires du CEA, outre les technologies, certaines pratiques et savoir-faire sont portés au meilleur niveau de l’état de l’art. Tout comme les technologies, le transfert de ces savoir-faire vers l’industrie crée de la valeur pour l’ensemble de la société. Les domaines concernés sont nombreux :  des pratiques de radioprotection, d’utilisation des outils d’imagerie médicale à l’utilisation des codes de simulation de fonctionnement des réacteurs nucléaires, de la gestion des rayonnements ionisants sur les systèmes électroniques, en passant par le savoir-faire sur les piles à combustibles ou encore la sécurité dans la fabrication additive…

Établissement d’enseignement supérieur et organisme de formation professionnelle continue, administré par le CEA, l’INSTN se situe à l’interface entre les acteurs industriels, dont il répond aux besoins en compétences, et de la recherche menée au CEA. L’INSTN conçoit chaque année plusieurs dizaines de nouvelles formations au meilleur niveau pour transférer les compétences, connaissances et savoir-faire du CEA vers l’industrie.

Quelques exemples de formations pour l’industrie

De l’opérateur au chef de projet, les pratiques du démantèlement du CEA s’exportent vers l’industrieDe l’opérateur au chef de projet, les pratiques du démantèlement du CEA s’exportent vers l’industrie
L'INSTN met un pied dans l'espaceL’INSTN met un pied dans l’espace
De la recherche à l'hôpital, les formations en physique médicaleDe la recherche à l'hôpital, les formations en physique médicale
Plan hydrogène : L’INSTN accompagne l’industriePlan hydrogène : L’INSTN accompagne l’industrie

Les jeunes & l’industrie :
le CEA, partenaire de la plateforme Etincel

Le partage des connaissances scientifiques vers les jeunes, les enseignants et le grand public est une des missions de service public portée par le CEA. Le CEA est partenaire de la plateforme Etincel, proposée par Réseau Canopé, le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, en partenariat avec les filières industrielles, et lancée à l’occasion de cette 9e semaine de l'industrie. Etincel traduit la volonté du ministère de l'Éducation nationale de diffuser la culture technique et industrielle à l'école. La plateforme propose des ressources numériques pédagogiques valorisant l'industrie, co-construites avec des industriels.
Dans le cadre de ce partenariat, le CEA met à disposition des enseignants et élèves de nombreuses ressources multimédias sur les thèmes des énergies, des nouvelles technologies de l’information, …  Cette plateforme est gratuite et a pour objectif de rendre attractives les filières technologiques et industrielles du collège jusqu’au niveau BAC +2.


Evénements proposés dans le cadre de la semaine de l'industrie


Haut de page

Haut de page