Actualités

(c) CEA/INSERM

Le sommeil réduit les capacités de prédiction du cerveau

Pourquoi ne prenons-nous pas conscience des bruits extérieurs pendant notre sommeil ? Une étude, réalisée à Neurospin (CEA/Inserm), en collaboration avec le centre du sommeil et de la vigilance de l’Hôtel-Dieu à Paris (AP-HP), l’Institut du cerveau et de la moelle épinière (ICM), Collège de France et les Universités Paris-Sud et Paris-Descartes, montre que même si les sons pénètrent toujours dans le cortex auditif, le sommeil perturbe la capacité du cerveau à les anticiper. Les chercheurs ont démontré que le cerveau n’est plus capable d’élaborer des prédictions dans le sommeil, car les signaux prédictifs en provenance des aires corticales supérieures semblent abolis. Ces résultats sont publiés dans la revue américaine PNAS du 2 Mars 2015.

Recherche fondamentale | 3 Mars 2015

A LIRE AUSSI

Synthèse de la mélanine : un effet paradoxal face aux UV

Recherche fondamentale | 20 Février 2015

Visite de Manuel Valls au GANIL

Le CEA | 13 Février 2015

Planck dévoile le côté dynamique de l’Univers

Recherche fondamentale | 5 Février 2015

1 2 3 4 5 6 10 20 30 ... 38