— le cea et son écosystème —
Science en société

Science en société

Contribuer au partage des connaissances, participer à la promotion et la diffusion de la culture scientifique et technique, plus largement favoriser le dialogue entre la science et la société sont des enjeux majeurs pour le CEA. Pour toucher des publics de plus en plus consommateurs de supports numériques, le CEA a fait évoluer en 2019 ses outils de diffusion et d’appropriation de la culture scientifique, avec notamment l’ouverture de comptes Facebook et Instagram.

142 000 personnes touchées dont 42 000 élèves et enseignants (primaire, collège et lycée).
Science en société © CEA/ScienceLoop

Ressources numériques

ScienceLoop, une web-série de culture scientifique

— Cette web-série succède au magazine Les Savanturiers, qui, pendant huit ans, a mis en lumière celles et ceux qui, dans leur laboratoire et sur le terrain, travaillent, explorent, parcourent la planète pour une meilleure connaissance du monde qui nous entoure. Présentée par Roland Lehoucq, astrophysicien, et Pauline Maisonnasse, biologiste, ScienceLoop propose tous les mois aux 15-18 ans d’explorer un thème scientifique (le tableau de Mendeleïev, la cryptographie, le génome…). Chaque thème est présenté en 3 épisodes, de 3 à 5 minutes chacun, diffusés tous les 15 jours sur la chaîne Youtube du CEA (playlist ScienceLoop). Le sujet complet est ensuite visible sur www.cea.fr.

Science en société © J. Lignier/CEA

Le Prisonnier quantique à la Paris Games Week

— Premier organisme de recherche à avoir conçu et réalisé un serious game de cette ampleur, le CEA a dévoilé, en octobre 2019, Le Prisonnier quantique, un jeu vidéo d’aventure gratuit (10 heures de jeu) pour donner le goût des sciences et des technologies à un large public, notamment aux jeunes. Dans la peau de Zoé, le joueur part aux quatre coins du monde sur les traces d'Artus Cropp, un physicien mystérieusement disparu dans les années 1960, et de son formidable héritage : une découverte qui changera le monde !
Pour promouvoir son jeu et parler de science là où on ne l’attend pas, le CEA a participé au plus grand événement français dédié au jeu vidéo : la Paris Games Week. Chaque jour, les visiteurs ont pu résoudre des énigmes et s’affronter par équipe lors de challenges : optimiser un mix énergétique, programmer un robot, fabriquer des atomes… Le CEA a également invité les youtubeurs Sora et Julien Chièze à affronter le public lors de battles !

Vous souhaitez découvrir le jeu ?
Jouez gratuitement en ligne sur https://prisonnier-quantique.fr et partagez votre expérience sur les réseaux sociaux avec le hashtag, #PrisonnierQuantique.

Science en société © CEA/Artips

Parcours « Devenir scientifique »

— Le CEA a construit, en partenariat avec Artips, une plateforme d’orientation pour aider les lycéens et leurs parents à envisager un cursus scientifique face à la multiplicité des parcours possibles. Cette plateforme est conçue pour les accompagner dans leurs recherches et faciliter les choix d’orientation. Dans un parcours interactif, elle leur permet de découvrir les métiers de la recherche (technicien, ingénieur et chercheur) dans différents domaines (biologie, chimie, informatique et physique) ainsi que les études à accomplir pour y parvenir.

Science en société © CEA

Scolaires

Stages de 3e « Sciences pour tous »

— Ces stages ont été créés par le CEA en 2016 au lendemain des attentats de novembre 2015. L’objectif est de permettre aux collégiens d’établissements REP qui n’ont pas les réseaux nécessaires de découvrir le milieu scientifique. Fort du succès rencontré les années précédentes, le CEA s’est associé, pour l’édition 2019, à deux autres acteurs de la culture scientifique et technique (CST) : l’Association Sciences Essonne et la Faculté des sciences d’Orsay.
Pour faire bénéficier de ce dispositif davantage de collégiens, le CEA et l’Association Sciences Essonne ont créé le « Réseau des stages de 3e Sciences pour tous », avec le soutien du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et la participation de l’Association des musées et centres pour le développement de la culture scientifique, technique et industrielle (AMCSTI) et de différents partenaires.

Science en société © CEA

Grand public

Exposition « Espions » à la Cité des Sciences et de l’Industrie

— Réalisée en partenariat avec les producteurs de la série Le Bureau des légendes, l’exposition « Espions » est l’occasion pour le CEA de présenter ses compétences en termes de lutte contre la prolifération nucléaire à un public très large, et peut-être susciter des vocations.
Des chercheurs de l’organisme ont participé à l’élaboration du scénario portant sur un essai nucléaire dans une république fictive. Parce qu’il a les compétences pour détecter l’essai nucléaire, le CEA est le premier à entrer en jeu dans le parcours de visite. Le visiteur découvre ainsi les défis de détection, de localisation et de caractérisation que les experts du CEA relèvent avant d’alerter les autorités. Sont également exposés de manière pédagogique les grands principes d’analyse des résultats sismologiques et de recherche des ultra-traces sur les prélèvements réalisés par l’agent clandestin de la DGSE.