Vous êtes ici : Accueil > Éditions & rapports > Magazines > Innovation technologique - N°63

Editions | Clefs CEA | Technologies | Innovation pour l'industrie

PublicationInnovation technologique - N°63

Clefs CEA No 63 – Parution : Automne 2016
Si l’innovation a sous-tendu dès l’origine l'action du CEA dans le domaine de la dissuasion et dans la construction de la filière nucléaire civile, elle se situe aujourd’hui, plus que jamais, au centre de tous ses domaines de recherche.

Avant-propos

Les exemples cités dans ce numéro illustrent des success stories qui s’inscrivent dans les grandes transitions des domaines de l’énergie, du
numérique et de la santé, précisément au coeur des missions du CEA.


QU'EST-CE QUE L'INNOVATION ?

Lieu commun de beaucoup de discours, l’innovation est constamment invoquée comme solution à tous les problèmes. Sans que jamais quiconque prenne la peine de la définir... Regard sur l’histoire de ce mot pour éclairer l’émergence d’un concept, des juristes du Moyen-Âge à Francis Bacon, de Joseph Aloïs Schumpeter à l’acception actuelle.

Une culture de soutien industriel

La R&D constitue la pierre d'angle de la performance industrielle de demain. L’innovation est donc devenue ces dernières années une préoccupation majeure au niveau national. Si la nécessaire réindustrialisation de la France implique des actions à différents niveaux, la recherche publique et sa valorisation y ont toute leur place. Voué dès l’origine à la création de filières industrielles, le CEA est un acteur reconnu pour ses activités de transfert qui sont et restent un de ses axes stratégiques forts. 

I  de la recherche à l'industrie

L’ordonnance fondatrice du 18 octobre 1945 assigne au CEA d’oeuvrer « dans les divers domaines de la science, de l’industrie et de la défense nationale ». Ce positionnement original est réaffirmé aujourd’hui et se traduit non seulement par une culture de l’application unique dans un organisme de recherche, mais aussi par des structures ad hoc. 


II  des start-up innovantes génératrices d'activité économique

Une technologie au point, un marché, des précommandes... Une telle situation peut fort bien survenir, surtout dans les domaines de pointe ou avec des innovations de rupture. Et lorsque le tissu industriel n’existe pas pour valoriser une de ses avancées, le CEA le crée de toutes pièces. À ce jour, l’organisme a ainsi lancé plus de 124 start-up, leur accordant une licence exclusive sur sa propriété intellectuelle. En général, il poursuit une R&D collaborative avec elles, au besoin en créant un laboratoire commun. Illustration en quelques exemples...

Haut de page

Télécharger la publication
(PDF – 14 Mo)
Commander cette publication

A lire aussi