Vous êtes ici : Accueil > Éditions & rapports > Magazines > La biologie en mode big-data - n°187

Les Défis du CEA | Santé & sciences du vivant | Bioinformatique

PublicationLa biologie en mode big-data - n°187

Les Défis du CEA No 187 – Parution : Mars 2014

Dans ce numéro, un dossier sur la biologie dans l’ère du big-data. Un nouveau domaine dans lequel les spécialistes du CEA interviennent. Au sommaire également, les dernières actualités scientifiques dont le test de la camérArtemis, le développement du réseau ICOS, l’obtention d’une nouvelle image du fonds diffus cosmologique…

interview

Quand les professeurs retournent à l’école… de la recherche

Stéphane Sarrade, Responsable du département de physico-chimie du CEA-DEN © Laurence Godart - Stéphane Sarrade, Responsable du département de physico-chimie du CEA-DEN.

Du 16 au 19 février 2014, une trentaine de professeurs de physique-chimie de lycées ont profité des congés d’hiver pour « se former » auprès de chercheurs du CEA lors de travaux pratiques en laboratoires. Stéphane Sarrade, responsable du Département de physico-chimie (DPC) de la direction de l’énergie nucléaire, a mobilisé ses équipes pour fournir un précieux matériel pédagogique.




coup de projecteur

Artemis, chasseuse d’images stellaires

Nébuleuse de la Patte de chat © ArTeMIs/CEA/Apex/ESo - Image de la Nébuleuse de la Patte de chat, immense nuage de gaz et de poussières situé dans la constellation du Scorpion.
Les points brillants seraient sombres s’ils avaient été observés dans la longueur d’onde de l’infrarouge.

C’est parti pour ArTeMiS ! La caméra a été testée avec succès au Chili, lors d’un récent « run » d’observations scientifiques sur le télescope Apex. Elle a permis de produire des images exceptionnelles du ciel, dont l’une de la Nébuleuse de la Patte de chat… Une belle réussite pour un instrument entièrement développé au sein du CEA.


à la pointe

Les résultats scientifiques du mois

Arrivé d’une sixième station française pour le réseau ICOS de suivi de gaz à effet de serre, développement d’une architecture d’électrode avec moins de platine et plus de rendement, recourt à l’impression jet d’encre pur accroître la sécurité des informations numériques contenues dans les puces,…


grand angle

La biologie en mode big-data

Biologie en mode big-data © Nemo/Thinkstock Génomique, protéomique, métabolomique, toutes ces « omiques », ainsi que l’imagerie médicale, ont fait entrer les recherches sur le vivant et la santé dans l’ère du big-data. Qu’elles proviennent de séquenceurs d’ADN, de spectromètres de masse, d’imageurs ou de supercalculateurs, ces données doivent être stockées, distribuées et surtout exploitées. Interviennent alors les spécialistes du numérique pout trier, hiérarchiser, restituer et sécuriser les big-data. Une nouvelle dimension pour la biologie qui peut compter sur l’expertise des équipes du CEA, tant pour générer que pour interroger ces données… et accéder à de nouvelles connaissances.


tout s’explique

Le criblage cellulaire haut débit

Infographie : Le criblage cellulaire haut débit © Texte : Amélie Lorec - Infographie : Fabrice Mathé Le criblage cellulaire haut débit vise à identifier, parmi des milliers de molécules naturelles ou synthétiques, celles qui possèdent une activité intéressante au niveau de la cellule, soit en modifiant une fonction cellulaire particulière, soit en agissant sur la cellule dans son ensemble. Ce travail de grande ampleur s’effectue grâce à un ensemble d’appareillages automatisés, combinant robotique, informatique et bio-informatique.

Haut de page