Vous êtes ici : Accueil > Actualités & Communiqués > Trois chercheurs du CEA primés pour avoir la tête dans les étoiles

Communiqué de presse | Prix & distinction | Portrait | Matière & Univers | Astrophysique | Contenu de l'Univers | Energie noire | Matière noire | Matière ordinaire | Galaxies | Institutionnel | Culture scientifique

Trois chercheurs du CEA primés pour avoir la tête dans les étoiles


​Les 20 et 21 novembre 2017, l’excellence scientifique et la vitalité des recherches en cosmologie et astrophysique menées au CEA ont été reconnues à travers trois de ses chercheurs.

Publié le 22 novembre 2017
Au ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation ce lundi 20 novembre, puis sous la coupole du palais de l'Institut de France de l’académie des sciences ce mardi 21 novembre, trois chercheurs de l’Institut de recherche sur les lois fondamentales de l’Univers (Irfu) du CEA ont été honorés par les prix Irène Joliot-Curie, le prix de la Fondation scientifique franco-taiwanaise et le prix Jaffé de l'Institut de France pour leurs travaux.

Nathalie Palanque-Delabrouille, prix Irène Joliot-Curie

Pour cette 16ème édition du prix Irène Joliot-Curie, le jury, présidé par Catherine Césarsky, membre de l’Académie des sciences, a choisi de remettre à Nathalie Palanque-Delabrouille, le prix de la « Femme scientifique de l’année ». Docteur en cosmologie, directrice de recherche au CEA à l’Irfu, Nathalie Palanque-Delabrouille est récompensée pour ses travaux de recherche en astrophysique et cosmologie.
Nathalie Palanque-Delabrouille a travaillé sur de nombreuses expériences pour lesquelles elle fut également parfois primée (Eros, Antares ou SNLS entre autres). Son expertise en cosmologie et matière noire, internationalement reconnue, lui permet d’expliquer les secrets les plus sombres de l’Univers auprès du grand public. Auteure de plusieurs ouvrages, elle est également très investie dans la communication scientifique et l’enseignement. Enfin, elle est très engagée dans la promotion du rôle des femmes dans la science.
Le prix lui a été remis par Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. 
Une des zones du ciel observées par l’expérience SNLS comprenant environ 20000 galaxies. La mesure très délicate du taux d'explosion des supernovae permet de mesurer l'accélération de l'expansion de l'univers. © SNLS

A propos du prix Irène Joliot-Curie

Créé en 2001 par le ministère chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et soutenu depuis 2004 par Airbus, le prix Irène Joliot-Curie est destiné à promouvoir la place des femmes dans la recherche, les sciences et la technologie. Il récompense des parcours exemplaires tant dans la recherche publique que privée. Depuis 2011, l'Académie des sciences et l'Académie des technologies sont chargées de constituer le jury. En savoir plus sur le prix et ses lauréats 2017.

Suzanne Madden, prix de la Fondation scientifique franco-taïwanaise

Suzanne Madden a co-reçu, avec Francisca Kemper de l’Institut d'astronomie et d'astrophysique de l’academia Sinica, le prix 2017 de la Fondation scientifique franco-taiwanaise pour ses recherches sur les relations entre les gaz et poussières interstellaires et l’activité de formation des étoiles dans les Nuages de Magellan. Au sein de l’Irfu au CEA, Suzanne Madden a notamment dirigé le programme du satellite Herschel consacré à la cartographie de la poussière et du gaz dans l'univers local. 

Le prix de la Fondation scientifique franco-taïwanaise

Ce prix annuel, conjointement octroyé par le ministère des Sciences et technologies taïwanaises et l’Académie des sciences, récompense et encourage un binôme scientifique franco-taïwanais pour sa contribution scientifique dans un domaine d’intérêt pour les deux pays. 

David Elbaz, prix Jaffé de l'Institut de France

David Elbaz a reçu le prix Jaffé 2017 de l'Institut de France pour ses contributions à l’étude de l’évolution des galaxies et de la formation stellaire dans l’Univers. 
Directeur de Recherche au CEA, David Elbaz dirige le laboratoire Cosmologie et Evolution des Galaxies. Il est aussi conseiller scientifique auprès de l'agence spatiale européenne pour la sélection de ses futures missions spatiales.
Il a conduit plusieurs grands programmes internationaux d'observation des galaxies lointaines dans l'infrarouge et le domaine millimétrique. Son équipe est à l’origine de la découverte de l’amas de galaxies le plus distant connu à l’heure actuelle et dont l’image a été captée juste au moment de sa naissance, il y a plus de 11 milliards d’années. David Elbaz est également auteur et a publié des ouvrages de vulgarisation et des romans scientifiques. 

A propos du prix Jaffé de l’Institut de France

Ce prix annuel, décerné sur proposition de l'Académie des sciences, couronne des travaux ou des expériences destinées au progrès et au bien-être de l'humanité.

Des prix pour notre compréhension de l’Univers

95 % de l’Univers sont de nature inconnue, comprenant la matière noire (25 %), détectée par ses effets gravitationnels, et l’énergie sombre (70 %), qui expliquerait l’accélération de l’expansion de l’Univers. Le CEA joue un rôle clé en contribuant aux programmes observationnels, ainsi qu’à la réalisation des instruments au sol et spatiaux permettant de résoudre l’énigme de ses composantes sombres.
Premier amas de galaxies qui aurait émergé environ 2,5 milliards d’années après le Big Bang. A gauche en violet l’émission de rayons X. L’image de droite montre un zoom sur le cœur de l’amas de galaxies avec ses 17 galaxies en pleine « flambée d’étoiles ». © Chandra/IRAM/ALMA

Haut de page