Vous êtes ici : Accueil > Le CEA recrute > Marion, ingénieure de recherche en thermohydraulique

Portrait | Métier | Physique | Chimie | Energies renouvelables


Marion, ingénieure de recherche en thermohydraulique

Publié le 2 mars 2015

J’utilise les maths comme un outil qui permet de comprendre ce que je vois. Ça me fascine !



​En quoi consiste votre métier ?

Je modélise des systèmes énergétiques pour les énergies nouvelles. L’objectif est de comprendre le vieillissement de systèmes électrochimiques comme les batteries, les électrolyseurs, les piles à combustible. Pour cela, il faut prendre en compte des problèmes de thermique, de mécanique des fluides, d’électrochimie… Ce travail se fait en lien étroit avec les expérimentateurs, on analyse les expériences en commun, on en propose de nouvelles pour voir si on peut minimiser ou accélérer le vieillissement.


Pourquoi l’appréciez-vous ?

Ce qui me plaît c’est la démarche scientifique, on essaie de comprendre en posant des hypothèses, puis en les vérifiant à la fois par le modèle et par l’expérience. J’aime cette démarche, et quand ça marche c’est un vrai plaisir.

Est-ce une vocation ?

J’aimais les maths et la physique, j’étais à l’aise, je trouvais ça rigolo. Ma mère m’a un peu poussé, ou du moins m’a donné le goût des sciences et montré qu’en tant que femme on pouvait être scientifique. Le stage que j’ai fait en école d’ingénieur a été déterminant.



​Quel est votre cursus ?

  • Bac S
  • Classes préparatoires et Ecole des Ponts et Chaussées
  • 1 an aux Etats-Unis dans un département de modélisation pour l’aéronautique
  • DEA en Mathématiques et Thèse