Vous êtes ici : Accueil > actualités > Un Atlas interactif pour visualiser le changement climatique à l’échelle régionale

Actualité | Fait marquant | Découvertes et avancées | Environnement | Climat | Modèles climatiques

GIEC

Un Atlas interactif pour visualiser le changement climatique à l’échelle régionale


Le Groupe I du Giec lance un Atlas interactif afin d’explorer visuellement les conséquences des différents scénarios envisagés par les scientifiques, à l’échelle régionale.


Publié le 28 septembre 2021

Le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a lancé officiellement le 27 septembre 2021 l’ Atlas interactif du dernier rapport du groupe 1 paru le 9 août dernier. Il permet à chacun de visualiser en quelques clics les résultats du rapport pour différentes variables climatiques et dans différentes régions du globe. Cet Atlas donne également la possibilité de tester, toujours à l’échelle régionale, les scénarios proposés par le rapport, et d’en apprécier directement les conséquences en termes de hausse des températures, d’élévation du niveau de la mer ou encore d’événements extrêmes.

Atlas interactif

En jouant sur plusieurs paramètres (ici le vent et les vagues de chaleur), l'Atlas interactif permet de visualiser l'augmentation des feux au niveau régional. © Giec

La nouvelle version, qui est une mise à jour de celle déjà proposée à la sortie du rapport, intègre dorénavant la composante « synthèse régionale », grâce à laquelle il est maintenant possible d'explorer les principales évaluations synthétisées en utilisant simultanément plusieurs variables dans les régions de référence du Groupe de travail I.

Découvrez l’Atlas interactif du Giec


Atlas interactif
Cette simulation montre l'impact sur les précipitations d'une augmentation de 2 degrés de la température. © Giec

Valérie Masson-Delmotte (LSCE/CEA), co-présidente du groupe 1, a expliqué lors de la présentation de cet Atlas interactif, que ce dernier « apporte une nouvelle dimension à notre rapport 2021 sur le climat et améliore l’accessibilité aux meilleures données climatiques disponibles à l’échelle régionale ». Il permet d’explorer « ce que le changement climatique signifie à l’endroit où nous vivons, et pour ce à quoi nous tenons », mais aussi de visualiser « les multiples caractéristiques d’un climat en train de changer pour chacune de ces régions ».




Haut de page

Haut de page