Vous êtes ici : Accueil > actualités > Le CEA premier déposant français de brevets en 2020

Actualité | Institutionnel | Technologies | Innovation pour l'industrie

Rapport de l’Office européen des brevets 2020 : le CEA premier déposant français de brevets


Selon l’Office européen des brevets, la crise sanitaire n’a eu qu’un faible impact sur les demandes de dépôts de brevets en 2020. Le CEA reste en tête du classement français et à la 37e place mondiale tandis que la France, 2e pays le plus innovant en Europe, enregistre une hausse de 3,1 % de ses demandes.

Publié le 24 mars 2021

Selon l’Office européen des brevets dans son rapport annuel publié le 16 mars, les demandes de dépôts de brevets n’ont enregistré qu’une faible baisse (0,7 %) en 2020 malgré la pandémie de Covid-19. 180 250 demandes ont ainsi été déposées contre 181 000 demandes pour 2019.  Avec 520 demandes de dépôts, et malgré une baisse de 12,9%, le CEA conserve la première place des déposants français et la 37e au niveau mondial. 

Pour Corinne Hueber-Saintot, directrice de la valorisation au CEA : 

Le CEA figure ainsi en bonne place devant les deux autres Français dans le top 50 : SAFRAN  (424 demandes, 48e mondial ) et Saint-Gobain (413 demandes, 50e),  attestant, dans ce contexte particulier, de la dynamique de sa politique d’extension. Cette dernière s’exprime dans les domaines de la micro-électronique (semi-conducteurs), des nouvelles technologies de l’énergie (NTE), de l’instrumentation et de la santé, qui sont nos axes privilégiés ». 

Plus largement, la France se démarque particulièrement : elle est le 2e pays le plus innovant d’Europe, derrière l’Allemagne, avec 10 554 demandes (soit 3,1% d’augmentation), quand la plupart de ses voisins ont vu leurs demandes diminuer. Un signal d’autant plus positif que cette augmentation  fait suite à deux ans de baisse. Le domaine de la santé enregistre la plus forte croissance, la communication numérique et l’informatique restant toujours par ailleurs des domaines-clés. 

Haut de page

Haut de page