Vous êtes ici : Accueil > Partenaires > Atos et le CEA accélèrent leurs travaux de recherche conjoints pour répondre aux enjeux industriels

Communiqué de presse | Partenariat industriel | Calcul haute performance | Supercalculateurs | Informatique | Procédés, transport, green IT

Atos et le CEA accélèrent leurs travaux de recherche conjoints pour répondre aux enjeux industriels


​Atos et le CEA, acteurs clés de la recherche technologique et de l’innovation, signent aujourd’hui un partenariat stratégique de recherche et d'innovation. Cet accord leur permettra de mener conjointement des travaux de recherche et développement afin de concevoir et d’accompagner l’évolution de solutions innovantes pour un large champ d’applications industrielles.

Publié le 5 mai 2021

​Le CEA et Atos collaboreront sur plusieurs thématiques, notamment la lutte contre le changement climatique qui est une priorité pour les deux partenaires. En effet, le CEA est un acteur majeur à la fois de la transition énergétique par son implication dans le domaine des sciences et technologies des énergies décarbonées, et dans les sciences du climat et de l’environnement où il contribue au progrès des connaissances depuis plus de 60 ans. De son côté, Atos a placé la décarbonation au cœur de son approche commerciale, en développant une expertise unique en matière de réduction des émissions de carbone des processus d’entreprise. Atos et le CEA mettront leurs expertises respectives à profit afin d’aider les territoires urbanisés, cultivés et naturels à mieux suivre leurs émissions, en établissant des bilans en quasi-temps réel et pour les échelles régionales et nationales des émissions de CO2 – responsables, en grande partie, du changement climatique.

Atos et le CEA prévoient également d’explorer le champ du numérique frugal, enjeu majeur de maîtrise des consommations électriques et des émissions de gaz à effet de serre. Au-delà de ses activités sur les énergies décarbonées ou le recyclage, le CEA travaille en effet sur des programmes dans le domaine du numérique visant la sobriété et intègre dans ses feuilles de route technologiques la notion d’impact environnemental.

Poursuivant leur association de longue date autour de l’informatique quantique, les  deux partenaires exploiteront les performances de l’Atos Quantum Learning Machine (Atos QLM) pour faire progresser l’intégration de processeurs NISQ  en environnement de calcul intensif, ainsi que la recherche de nouvelles générations de qubits supraconducteurs robustes ou de qubits à base de silicium. Les deux organisations avaient déjà créé une chaire industrielle et un conseil scientifique dédié, et participent au développement de la stratégie nationale sur les technologies quantiques.

En matière d’intelligence artificielle (IA), CEA et Atos accélèreront leur feuille de route commune dans les domaines de la maintenance prédictive et l'apprentissage incrémental – avec, notamment, des recherches sur l’IA « frugale », dans un contexte avec peu de données – et s’inscriront dans la stratégie nationale de recherche en intelligence artificielle.
Les équipes de recherche se pencheront également sur les questions de cybersécurité lors de travaux centrés sur les implémentations matérielles avec la mise en œuvre d’algorithmes pré et post-quantique au sein de modules matériels de sécurité (Stockage, Hardware Security Module). La collaboration s’intéressera également au développement des capacités en matière de cryptographie homomorphe et à la caractérisation de la sécurité physique.

Enfin, les deux organisations travailleront à l’architecture cloud de confiance, au développement du continuum « cloud-edge » avec des solutions de répartition des données ainsi que des capacités de traitement entre technologies opérationnelles, technologies informatiques et cloud.

Le CEA met au service du partenariat industriel ses équipements et plateformes, ses très grandes infrastructures de recherche, ses expertises et savoir-faire à la pointe de la recherche internationale. Atos mobilise ses équipes de R&D et fournit l’accès à des problématiques de recherche essentielles car relevant de défis applicatifs de grande envergure et d’enjeux industriels, notamment au regard des défis engendrés par le changement climatique et ses impacts. Le travail du CEA et d’Atos, dans le cadre de ce partenariat, sera encadré par un comité directeur conjoint qui fixera les grandes orientations en matière de recherche et d’innovation.

La complémentarité des activités des deux organisations leur permettra de développer un programme de R&D commun et de répondre conjointement à des appels à projets au niveau français et européen.

Je suis très heureux de cet accord ambitieux avec le CEA, qui vient couronner de nombreuses années de collaboration et s’inscrit dans la volonté d’Atos de structurer et d’approfondir nos relations avec le monde de la recherche. En travaillant ensemble à l’exploration de domaines majeurs, tels que la décarbonation et le numérique durable, le quantique, l’IA, ou encore la cybersécurité, nous contribuerons aux avancées technologiques de demain.
Elie Girard, Directeur Général d’Atos

 Je me réjouis du renforcement de nos relations avec Atos, au-delà des actions développées de longue date dans le calcul haute performance, par la mise en place de ce partenariat de recherche qui va nous permettre d’accélérer ensemble sur des sujets au cœur de nos missions et des impulsions données par l’Etat pour la Relance de notre pays et de son industrie : décarbonation, numérique frugal, intelligence artificielle, quantique, cybersécurité,  présentent tous des enjeux absolument majeurs, nécessitant de dépasser la frontière des connaissances et de traduire très vite ces avancées en technologies: c’est ce à quoi nous allons nous attacher.
François Jacq, Administrateur général du CEA


Haut de page