Vous êtes ici : Accueil > Partenaires > Le CEA, premier organisme de recherche déposant de brevets

Actualité | Brevet | Prix & distinction | Innovation pour l'industrie | Institutionnel

Le CEA, premier organisme de recherche déposant de brevets


​Dans le classement 2015 des déposants de brevets auprès de l’INPI, le CEA est quatrième avec 658 demandes publiées derrière PSA Peugeot Citroën avec 1 012 demandes, le groupe Safran avec 769 demandes et le Groupe Valeo avec 668 demandes.

Publié le 5 avril 2016
L’institut national de la propriété industrielle (INPI) publie le 5 avril 2016 son palmarès annuel des déposants de brevets1. Le CEA est encore une fois, et ce depuis plus d’une dizaine d’années, le premier organisme de recherche français déposant de brevets.​

Parmi les 20 premiers déposants de brevets figurent les principaux groupes industriels français qui investissent dans la recherche mais aussi deux entreprises étrangères et trois organismes de recherche : le CEA au 1er rang (658 demandes publiées), le CNRS au 6ème rang (390 demandes publiées) et l’IFP Energies Nouvelles au 13ème rang (194 demandes publiées).
Les cinq premières places, toutes catégories confondues, sont occupées par les mêmes groupes que l’an dernier : le CEA perd une place et arrive en quatrième position derrière PSA Peugeot Citroën, Safran, Valeo et devant Renault. Les premiers déposants restent des entités des secteurs automobiles, aéronautique, électronique, chimique, énergétique, cosmétique et des télécommunications.​​


Le CEA présent dans plusieurs classements​​

Au palmarès des principaux déposants français selon le nombre de demandes de brevets publiés auprès de l’INPI ou des principaux autres offices internationaux en 20142, le CEA est classé au cinquième rang avec 687 demandes publiées.​ ​

​Au palmarès des principaux déposants auprès de l’office américain (USPTO) selon le nombre de brevets délivrés en 2015, le CEA est au 76ème rang. Au palmarès de l’office européen des brevets (OEB) selon le nombre de demandes européennes déposées et de demandes euro-PCT3 entrées en phase régionale en 2015, le CEA se classe au 33ème rang. Il est 43ème au palmarès des principaux déposants selon le nombre de demandes inter​​nationales de brevets publiées (voie PCT) en 2015 (source OMPI 2016).
Il progresse donc dans tous ces classements et demeure également le premier organisme de recherche français dans tous ces palmarès.​


L’innovation dans l’ADN du CEA

En plus de ses compétences dans le secteur de l'énergie, le CEA a développé, depuis plusieurs années, une expertise importante dans les domaines de l'électronique, des matériaux et de la santé. Pour soutenir sa stratégie volontariste de transfert de technologie, le CEA possède un portefeuille de plus de 5 800 familles de brevets actives et a déposé en 2015 plus de 750 demandes prioritaires.​

Fort de la vitalité de ses recherches, de ses partenariats industriels et d’une dynamique de création d’entreprises issues de ses technologies, le CEA a également été récemment classé par Reuters comme l’organisme public de recherche le plus innovant au monde.

 
Palmarès des principaux déposants auprès de l’Institut national de la propriété industrielle (INPI) selon le nombre de demandes de brevets publiées en 2015.​​​

Ces offices internationaux sont: l'OMPI, l'OEB, le DPMA (Allemagne), le JPO (Japon), le KIPO (République de Corée), le SIPO (Chine) et l'USPTO (États-Unis).​​

3  Le Traité de coopération en matière de brevets (PCT) aide les déposants à obtenir une protection par brevet au niveau international et les offices de brevets dans leurs décisions d'octroi de brevets. En déposant une seule demande internationale de brevet selon le PCT, les déposants peuvent demander la protection d'une invention simultanément dans 148 pays à travers le monde.​​

Haut de page

Haut de page