Vous êtes ici : Accueil > Partenaires > Le CEA et la crise Covid-19 : résilience et dynamique

Focus | Actualité | Institutionnel | Science & société | Défense &sécurité | Recherche fondamentale | Innovation pour l'industrie

Le CEA et la crise Covid-19 : résilience et dynamique


​Depuis un an maintenant, la crise que connaît notre pays a amené chaque acteur, public ou privé, à se mobiliser en fonction de ses possibilités et compétences. La position du CEA dans le paysage français de la recherche et de l’innovation, sa proximité des sujets régaliens de sécurité publique, la singularité de son écosystème, ont permis à l’organisme de réagir rapidement et sur des champs variés. Durant cette année, l’investissement scientifique a été considérable et les efforts soutenus. En lien avec des impératifs de la crise, les demandes de la société ont évolué. Une nouvelle façon de travailler s’est mise en place. Découvrez dans ce document « Le CEA et la crise Covid-19 : résilience et dynamique » l’apport singulier et multiple du CEA aux efforts du pays.

Publié le 17 mars 2021

​La pandémie de Covid-19 a bousculé nos façons de travailler et a rappelé trois fondamentaux d’une société prospère :

  • savoir faire face aux risques qui se présentent,
  • être capable de résilience pour se rétablir après la crise, 
  • garantir sa souveraineté pendant les épreuves et au-delà.

A travers différents exemples, non exhaustifs, « Le CEA et la crise Covid-19 : résilience et dynamique » offre un regard rétrospectif sur l’année exceptionnelle qui vient de s’écouler.

Réagir rapidement pour contribuer à protéger les populations

Dans l’urgence de la crise, le CEA a mobilisé ses équipes et ses moyens pour apporter un soutien rapide, prioritairement orienté vers les professionnels engagés en première ligne contre le virus. Découvrez quelques exemples qui soulignent tout à la fois la solidarité de l’organisme et sa capacité à réorienter rapidement ses efforts.

Adapter le fonctionnement des équipes
et des installations dans une situation inédite

La responsabilité, assumée de longue date, d’installations sensibles a permis au CEA d’être réactif face à la crise pandémique : les plans de continuité des activités et de mise en sécurité des installations sont préparés à l’avance et régulièrement revus. Cependant, par sa soudaineté, sa sévérité et sa durée, le confinement de mars 2020 aura sollicité à l’extrême la résilience des personnels et de l’organisme.

Mobiliser le numérique sur la pandémie et les enjeux de demain

Très impliqué dans la transition numérique, le CEA a initié et soutient un véritable écosystème du calcul haute performance en France, s’investit dans la gestion massive des données, dans l’intelligence artificielle et les solutions logicielles. Ces moyens numériques ont été particulièrement sollicités durant la crise et pour accélérer la reprise.

Contribuer à la sécurité de tous face aux menaces renforcées par la crise

La crise sanitaire a fait prendre conscience du caractère essentiel des technologies numériques dans nos sociétés et donc des enjeux primordiaux que sont la sécurité et le respect de la vie privée. Engagé de longue date dans la cybersécurité, le CEA pilote notamment le consortium européen Sparta qui alimente les réflexions de la Commission européenne pour sa feuille de route de recherche en la matière.

Maintenir l’effort sur de grandes priorités nationales dans un contexte incertain

Mobilisé par la puissance publique pour conduire des recherches présentant des enjeux stratégiques et sociétaux majeurs, le CEA a assuré la continuité de ses partenariats avec les grands industriels du civil et de la Défense. Il a ainsi répondu, durant cette période, aux demandes de l’État notamment dans le cadre d’actions contribuant à la résilience du pays, et à la relance de son industrie, tout en maintenant les grands jalons de ses programmes, notamment de Défense.

Préserver le temps long de la recherche fondamentale

La force historique du CEA – proposer rapidement des solutions utiles à la société – est liée à la proximité entre des chercheurs tournés vers l’innovation technologique et des équipes de recherche qui s’intéressent aux mécanismes les plus fondamentaux de la Nature. Quelques exemples montrent combien cette recherche fondamentale demande du temps et des équipements au meilleur niveau mondial pour faire mûrir les idées et rendre les connaissances disponibles en temps de crise.

Accélérer la dynamique d’innovation

Malgré la crise, la dynamique d’innovation s’est maintenue avec un nouveau dispositif pour soutenir les salariés souhaitant se lancer dans la création d’entreprise, et le développement continu, voire accéléré, de start-up issues du CEA. Ainsi, bénéficiant du plan national de relance, le CEA a contribué à faire émerger une filière française de production massive d’hydrogène associant acteurs industriels et institutionnels.

Haut de page

Haut de page