Vous êtes ici : Accueil > Partenaires > Nomination de la Présidente de Genvia, société conjointe de technologie de production d'hydrogène décarboné

Partenariat | Actualité | Communiqué de presse | Hydrogène | Energies

Schlumberger New Energy, le CEA et leurs partenaires annoncent la nomination de la Présidente de Genvia, société conjointe de technologie de production d'hydrogène décarboné


​La gouvernance de Genvia a été établie : un conseil d'administration, composé de représentants de haut niveau des partenaires fondateurs, a été constitué, et une feuille de route claire a été définie, avec des jalons ambitieux pour le développement et l'industrialisation des technologies des oxydes solides.

Publié le 8 février 2021

​Schlumberger New Energy, le CEA et leurs partenaires annoncent la nomination de Florence Lambert au poste de Présidente de l'entreprise Genvia, spécialisée dans les technologies de production d'hydrogène décarboné, à compter du 1er mars 2021. Florence Lambert, auparavant directrice du CEA-Liten à Grenoble, mettra à profit plus de 20 ans d'expérience dans le domaine des nouvelles technologies énergétiques.

Au cours des 30 prochaines années, la production d'hydrogène pourrait représenter 20 % de la demande énergétique totale, selon l’Hydrogen Council. Les activités de développement technologique et d'industrialisation de Genvia seront en phase avec la forte croissance prévisible du marché de l'hydrogène. Genvia apportera depremières solutions innovantes, grâce à des alliances stratégiques dans différentes industries.

"Genvia rassemble un groupe extraordinaire de partenaires et favorise la constitution du nouvel écosystème nécessaire pour accélérer le développement et l'industrialisation d'une production d'hydrogène décarbonée abordable. Je suis particulièrement ravie d'avoir l'opportunité de créer, au travers de Genvia, de la valeur et des emplois, tout en ayant un impact sur le changement climatique", a déclaré Florence Lambert, la nouvelle présidente de Genvia.

Le conseil d'administration de Genvia sera composé de représentants de haut niveau de ses partenaires fondateurs :

  • François Jacq, Administrateur général du CEA et Philippe Stohr, directeur des énergies du CEA
  • Ashok Belani, vice-président exécutif des nouvelles énergies, et Olivier Peyret, président de la France, Schlumberger
  • Guy Sidos, président et directeur général, Vicat
  • Pascal Baylocq président de Geostock (VINCI Construction)
  • Stéphane Péré, directeur général AREC Occitanie


La technologie Genvia d'électrolyseur d'oxyde solide à haute performance, développée par le CEA, est entièrement réversible, ce qui lui donne la flexibilité de passer de l'électrolyse à la pile à combustible. La conception de la technologie Genvia permettra d'augmenter de 30 % le rendement de conversion de l'électricité par kilogramme d'hydrogène produit, ramenant le coût de production d'hydrogène propre à un niveau concurrentiel par rapport aux autres sources d’énergies.

Tirant parti de l'expérience de Schlumberger en matière d'industrialisation de nouvelles technologies, la première ligne pilote de fabrication de Genvia sera mise en place dans une usine Schlumberger à Béziers en 2021. Genvia s’appuiera également  sur un centre technologique copiloté avec le CEA et installé sur le centre CEA-Grenoble, afin d'accélérer l'exploitation de la maturation de la technologie par le processus d'industrialisation.

Genvia participera à une série de projets de démonstration avec des partenaires dans différents cas d'utilisation pour les secteurs de l'industrie, de l'énergie et de la mobilité. Ces projets de démonstration ouvriront la voie au développement de la chaîne de valeur complète, pour l'utilisation de l'hydrogène comme vecteur d'énergie décarbonée de choix. Les différents projets de démonstration devraient porter sur des systèmes de 300 kW en 2023 et des systèmes d'une capacité de plusieurs mégawatts en 2024.

Sur la base des résultats de la ligne pilote et des projets de démonstration, l'investissement dans la construction d'une Giga Factory pour la production d'électrolyseurs haute température à oxyde solide et de piles à combustible devrait être lancé en 2025. La rampe de production de la Giga Factory permettra à Genvia de répondre aux livraisons de gigawatts d'électrolyseurs et de piles à combustible que le marché devrait demander en 2030 et au-delà.


Le CEA, copilote scientifique du PPR « Applications de l’hydrogène »

Le CEA est un acteur clé de la Stratégie nationale pour le développement de l’hydrogène décarboné, rendue publique par l’Etat en septembre 2020. Le gouvernement a annoncé en janvier 2021 que le CEA piloterait, aux côtés du CNRS, un Programme Prioritaire de Recherche « applications de l’hydrogène », mobilisant les moyens du quatrième Programme des Investissements d’Avenir, pour soutenir la recherche en amont et préparer la future génération des technologies de l’hydrogène. François Jacq, Administrateur général du CEA, siège par ailleurs au Conseil national de l’hydrogène, mis en place par le gouvernement en janvier 2021.

Mise en garde concernant les déclarations prospectives
Ce communiqué de presse contient des "déclarations prospectives" au sens des lois fédérales américaines sur les valeurs mobilières - c'est-à-dire des déclarations concernant l'avenir, et non des événements passés. Ces déclarations contiennent souvent des mots tels que "s'attendre à", "peut", "croire", "planifier", "estimer", "avoir l'intention", "anticiper", "devrait", "pourrait", "sera", "probable", "objectif" et autres mots similaires. Les déclarations prospectives abordent des questions qui sont, à des degrés divers, incertaines, telles que la mesure dans laquelle l'hydrogène tiendra compte des futures demandes énergétiques mondiales ; les objectifs d'émissions zéro, la croissance prévue de l'économie de l'hydrogène et le niveau d'acceptation de l'hydrogène dans la décarbonisation mondiale, les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre ("GES") et d'autres prévisions ou attentes concernant le changement climatique mondial. Ces déclarations sont sujettes à des risques et incertitudes, y compris, mais sans s'y limiter, le niveau d'acceptation de l'hydrogène dans la décarbonisation mondiale ; l'incapacité à atteindre l'objectif de zéro émission.


Haut de page