Vous êtes ici : Accueil > Partenaires > Le nouveau robot collaboratif SYBOT

Communiqué de presse | Nouvelles technologies | Robotique | Institutionnel

Le CEA présentera son nouveau robot collaboratif, SYBOT, au salon Innorobo


A Lyon, du 1er juillet au 3 juillet 2015, le salon Innorobo est le seul salon en Europe dédié à la robotique et aux innovations de rupture. CEA Tech y présente cette année son nouveau prototype de robot collaboratif SYBOT issu des recherches de son institut dédié aux systèmes numériques intelligents CEA- List. Une nouveauté attendue et un réel enjeu pour la future startup.

Publié le 29 juin 2015

Au cœur de l’usine du futur, la robotique collaborative, ou cobotique, occupe une place croissante dans les systèmes de production agiles : elle autorise une interaction étroite entre l’Homme et la machine, en toute sécurité. Dans de nombreux cas industriels, où les tâches délicates sont réalisées par des opérateurs humains, l’assistance au geste de l’opérateur par le robot permet de diminuer la pénibilité du travail et de réduire l’apparition de troubles musculo-squelettiques (TMS), tout en améliorant l’efficacité et la qualité des opérations.


C’est au Palais des Congrès de Lyon, à l’occasion du salon Innorobo, que CEA Tech a choisi de dévoiler son premier prototype de robot collaboratif, SYBOT (pour « Symbiose homme roBOT »). Ce cobot, issu de l’expertise du CEA-List en robotique industrielle, sera bientôt développé par une toute nouvelle startup située sur le plateau de Saclay. Celle-ci aura vocation à concevoir et commercialiser des robots industriels légers et sûrs, destinés à améliorer la productivité en conservant la flexibilité et le savoir-faire des hommes qui les utilisent.


Du 1er au 3 juillet 2015, sur le stand B29/A34 partagé par le CEA, le CETIM et le SYMOP, visiteurs, industriels, financeurs ou grand public pourront découvrir cet outil particulièrement innovant. Et imaginer avec les équipes du CEA-List les nouveaux usages et ressorts de la symbiose entre l’homme et le robot.


Comme Yvan Measson, ingénieur-chercheur au CEA-List et porteur du projet de startup, le précise : « Innorobo constitue pour nous l’opportunité d’augmenter encore notre visibilité à l’échelle internationale, puisque des visiteurs du monde entier s’y bousculent tous les ans. Nous savons que nous pourrons identifier de nouveaux débouchés et usages, et peut-être y rencontrer nos futurs investisseurs. »

Haut de page

Haut de page