Vous êtes ici : Accueil > Éditions & rapports > Magazines > À la recherche du temps perdu

Les Savanturiers | Climat | Environnement | Océanographie | Chimie

PublicationÀ la recherche du temps perdu - N°10

Les Savanturiers No 10 – Parution : décembre 2014
Les climatologues parcourent les océans, les mers et les rivières pour prélever des sédiments. Ceux-ci, comme toutes les archives naturelles, sont précieux pour comprendre le climat passé et s’interroger sur le climat futur. comprendre

Les archives climatiques naturelles

Une archive climatique se construit, s’échantillonne et se déchiffre, couche
par couche. Certaines archives, comme les coraux ou les cernes d’arbres, enregistrent les saisons sur quelques décennies à quelques centaines d’années. D’autres, comme les sédiments marins, permettent de remonter beaucoup plus loin dans le temps, jusqu’à plusieurs millions d’années. On peut y retrouver des variations plus lentes du climat, mais aussi des traces d’événements abrupts et ponctuels.


du bateau au laboratoire

les principales analyses

Les échantillons sont analysés au laboratoire grâce à un ensemble d’instruments : spectromètres de masse et optiques, magnétomètres... Pour dater et quantifier des processus physiques, chimiques ou biologiques, les chercheurs ont recours à la mesure ultra-précise de leurs différentes caractéristiques (éléments chimiques et leurs isotopes, microfaune...).


interviews

3 chercheurs racontent


VidéoDidier Roche : simulation des paléoclimats
VidéoFranck Bassinot : l'évolution des océans et du climat
VidéoCatherine Kissel : paléoclimatologie et paléo-océanographie

Haut de page