Vous êtes ici : Accueil > Le CEA recrute > Vincent, physicien spécialiste en instrumentation

Portrait | Métier | Physique | Astrophysique


Vincent, physicien spécialiste en instrumentation

Publié le 2 mars 2015
​Au-delà du travail de laboratoire, j’ai le sentiment de participer à l’avancée des connaissances scientifiques.


​En quoi consiste votre métier ?

Je conçois des caméras équipées de capteurs ultra-sensibles, que nous installons sur des télescopes pour observer « l’Univers sombre et froid ». Je me situe à l’interface entre les astrophysiciens et les ingénieurs et techniciens qui doivent fabriquer ces instruments et dois donc avoir une bonne connaissance des deux aspects. Je suis amené à beaucoup voyager, notamment dans le désert d’Atacama au Chili, où sont installés les télescopes les plus performants. Les premières observations ont montré l’omniprésence de filaments de gaz et de poussière dans les lieux de formation d’étoiles. Ça n’a l’air de rien, mais cela remet en cause certains scénarios d’astronomie !


Est-ce une vocation ?

Oui ! Curieux de sciences, j’ai été encouragé par mes parents et ma grand-mère qui, à plus de 90 ans continue d’observer le ciel dès qu’il est clair ! En primaire, j’étais plutôt attiré par tout ce qui vole : oiseaux, avions, fusées… L’astronomie, je l’ai découverte un peu après, grâce à des livres et des rencontres avec des professeurs, mais jamais je n’aurais pensé en faire mon métier. Cela me paraissait relativement inaccessible !



​Quel est votre cursus ?

  • Bac S
  • DUT de Mesures physiques à Clermont-Ferrand
  • Bachelor of science Physique appliquée à Nottingham
  • DESS Optique et matériaux
  • DEA et Thèse
  • Post-doc au Chili