Mesures nucléaires.




LMN

Un laboratoire expert des mesures nucléaires non destructives. Il est le pôle de compétences « mesures nucléaires ».

Le LMN est un laboratoire qui regroupe l’ensemble des activités sur le thème des mesures nucléaires non destructives tels que le contrôle et la caractérisation non destructive d’objets, radioactifs ou non. Le laboratoire développe, qualifie et valide des méthodes qui répondent aux besoins de caractérisation radiologique, élémentaire et physique d’objets, de composants ou d’installations.
Ses ingénieurs et techniciens conçoivent, réalisent (ou font réaliser), étalonnent et mettent en service des systèmes prototypes et/ou industriels de mesures nucléaires non destructives, grâce à leurs compétences et à leur savoir-faire, en combinant plusieurs méthodes ou appareillages développés ou non par le laboratoire. Des opérations d’expertise, de conseil, d’assistance et également de caractérisation et de contrôle peuvent être réalisés pour le compte d’exploitants ou d’industriels, soit in situ chez le demandeur, soit au sein des installations du LMN.
Un haut niveau d’expertise scientifique et technique caractérise le laboratoire. Ses actions de R&D sont menées à partir de modélisation et/ou d’expériences, dans les domaines techniques : spectrométrie gamma, mesures neutroniques passive et active, activation neutronique, radiographie et tomographie X. Le couplage de ces méthodes complète les informations déduites d’une seule méthode et réduit les incertitudes de mesure.
L’ensemble des moyens expérimentaux et logiciels constitue la plateforme « Mesures Nucléaires ». Le LMN développe ses activités pour le contrôle de procédé, la caractérisation physique par imagerie, la caractérisation élémentaire pour des besoins de sécurité civile ou de l’environnement, les réacteurs, les combustibles, l’assainissement-démantèlement, les menaces NRBC-E (Nucléaire, Radiologiques, Bactériologiques, Chimique, Explosif). La mise au point de méthodes pour caractériser des matières ou des déchets radioactifs et détecter des matières dangereuses dans les containers de transport est réalisée au LMN.
Ses compétences sont reconnues dans les domaines de la physique nucléaire, l’interaction rayonnement-matière et l’instrumentation nucléaire ; la mesure physique et la mesure nucléaire pour l’utilisation des irradiateurs et dispositifs du laboratoire ; la mesure nucléaire pour la maîtrise des opérations d’assainissement, de démantèlement et de gestion des déchets radioactifs. Enfin, la gestion de projet est au cœur des métiers du LMN.


Activités :
  • Mesures nucléaires non destructives (neutroniques, gamma, X…),pour la caractérisation radiologique (spectrométrie gamma, mesures neutroniques…), physique (imagerie X et neutronique), élémentaire (activation neutronique.
  • Applications dans le cycle du combustible, les réacteurs, les accélérateurs, la sécurité et le contrôle des matières.
Equipements majeurs :
  • Dispositifs PROMETHEE et SYMETRIC (mesure de déchets faible activité par mesure neutronique passive et active dans des objets de 100 litres et 200 litres),
  • COQUINA (système mobile accostable PADIRAC pour la mesure neutronique active d’objets irradiants),
  • CINPHONIE (Cellule d’interrogation photonique et neutronique dédiées à l’imagerie X - radiographie, tomographie),
  • Casemate DANAÏDES (système d’interrogation neutronique pour la détection de matières dangereuses avec protection biologique, prospection minière de l’uranium par interrogation neutronique avec ORANO Mines, recyclage des matières valorisables par activation neutronique avec le projet TEENV à Marcoule et le KIT en Allemagne, mesures neutroniques passives et actives des colis de déchets radioactifs via le projet H2020 MICADO, etc.)
  • Cellule BIHAN pour la R&D sur les mesures neutroniques passives (mesures des coïncidences, localisation de sources dans les colis et imagerie neutronique).
  • Des postes de spectrométrie gamma en différentes configurations et rendements.
  • Des modules ou postes de mesure neutronique passive mobile pour la mesure in situ.
Chiffres clés :
  • 30 personnes permanentes et 5 à 10 CDD, doctorants, stagiaires…,
  • 4 projets de R&D européens H2020,
  • 2 ANR,
  • 1 à 2 brevets déposés par an depuis 2018 (une vingtaine en 25ans).
Partenaires :
  • Industriels du nucléaire (ORANO, ANDRA, EDF…),
  • partenaires sur projets UE ou ANR (industriels SODERN, Smiths Detection, Thalès, Bertin, etc. ; instituts de R&D en Italie, Croatie, Allemagne, Belgique, JRC, Pologne, UK… ; utilisateurs finaux et institutionnels),
  • collaborations bilatérales (JRC Ispra, FZJ Jülich, Université de Padoue, KIT, TOTAL Energies).