Vous êtes ici : Accueil > Formations > Formation "enseignants" : La science en marche, édition 2019

Evénement | Santé & sciences du vivant | Energies | Climat | Matière & Univers


Formation "enseignants" : La science en marche, édition 2019

Inspiré par les Science Learning Centres britanniques, le CEA propose aux enseignants une immersion dans le monde de la recherche.
À partir des programmes de physique-chimie et des Sciences de la Vie et de la Terre du lycée (filière générale), les correspondances établies avec les programmes de recherche menés dans les laboratoires du CEA ont conduit à l’élaboration du programme de ce stage autour des thématiques : « Santé », « Séismes », « Matières » et « De l’infiniment petit à l’infiniment grand ».

Publié le 6 novembre 2018


Formation (7ème session) : 25, 26 et 27 février 2019 (1ère semaine des congés scolaires d’hiver de la zone C et 2nde semaine des congés de la zone A)
Lieu : Saclay et Bruyères-le-Châtel
Laboratoires des centres CEA Paris-Saclay et de Bruyères-le-Châtel.



​Objectifs de cette formation :

  • donner aux enseignants des ressources directement utilisables en classe et des activités clé en main dans les domaines de la physique, de la chimie et des SVT (connaissances, TP, animations, astuces, investigation scientifique sur documents – web et articles –, ressources photo/vidéo,…).
  • réunir des enseignants durant 3 jours puis, 9 mois plus tard, les réunir à nouveau une demi-journée pour examiner avec eux ce qui a fonctionné, ce qui a été mis en œuvre, etc...

Lors des démonstrations en laboratoire, les enseignants seront répartis en groupes de 10 participants environ. Les groupes permuteront pour permettre à chacun de bénéficier des mêmes visites.





Le programme

Programme


Santé
Lundi 25 février

8h45 :  Accueil café à NeuroSpin, centre de recherche en neuro-imagerie

9h00Présentation du CEA, Marie-Ange Folacci, directrice de la communication et porte-parole du CEA

9h30Les ambitions de la formation « La science en marche », Stéphane Sarrade, Directeur de Recherches au CEA et Roland Lehoucq, astrophysicien au CEA

10h00 - 12h00Découverte de l'infrastructure de recherche sur le cerveau : NeuroSpin

  • "Le futur de l'IRM pour les neurosciences"
    Par Cyril Poupon, responsable de l’Unité d’imagerie RMN et de spectroscopie de NeuroSpin

  • Visite en 2 groupes de NeuroSpin

12h15-13h30 :  Déjeuner-buffet au CEA. Échanges avec les chercheurs

13h45-14h45 : « La chimie verte », Stéphane Sarrade

14h45-18h : Démonstrations en laboratoire au département de physico-chimie

  • Présentation du Département de physico-chimie, Christophe Poussard, chef du Département 
  • Le béton, matériau de construction le plus utilisé au monde: naissance d'un béton en laboratoire
    Présentation du Laboratoire d’Etude du Comportement des Bétons et des Argiles (LECBA) illustrée par des ateliers montrant comment une bonne formulation de béton permet d’optimiser ses performances et sa durabilité. Valérie L’Hostis, Christophe Imbert et Gaetan Touzé.
  • Des analyses chimiques et isotopiques de haute précision pour le nucléaire.
    Visite de l’installation Actineo dédiée à l’analyse de matériaux et combustibles irradiés en boîtes à gants. Ces mesures sont notamment essentielles pour comprendre les réactions de fission qui ont lieu dans les réacteurs. Michel Aubert, Mylène Marie et Thomas Vercouter (Laboratoire de développement Analytique Nucléaire, Isotopique et Elémentaire)
  • Impact environnemental des installations nucléaires : transport des contaminants radioactifs dans l’environnement/ illustration du processus de rétention
    Présentation du Laboratoire de Mesures et Modélisation de la Migration des Radionucléides (L3MR) et de ses métiers : chimiste, hydro-géologue,  pédologue, modélisateur. Des courts travaux pratiques illustrant la dépollution et la gestion des déchets radioactifs seront proposés.
    Par Romain Dagnélie, Emilie Thory, Sébastien Savoye, Nathalie Macé.

séisme

Mardi 26 février

Matinée et déjeuner au centre CEA de Bruyères-le-Châtel

8h45 Arrivée sur le centre (se munir d’une pièce d’identité)

9h -13h : Comprendre les séismes et les surveiller

  • Présentation du DASE (Département analyse, surveillance, environnement) par Olivier Flament, Adjoint chef du département du DASE
    La Direction des applications militaires (DAM) du CEA participe à la lutte contre la prolifération nucléaire et le terrorisme s’appuyant notamment  sur les compétences du DASE en matière de suivi des événements sismiques, de détection des radionucléides, de mesure des phénomènes atmosphériques et de conception de capteurs et réseaux associés. Le DASE est également chargé de détecter tout événement sismique, de le localiser rapidement, d’en calculer la magnitude et d’émettre une alerte à destination des pouvoirs publics.

  • De la tectonique des plaques aux séismes : connaître, comprendre et observer pour prévenir et alerter, Pascal Roudil du CENALT (Centre d’alerte aux tsunamis)

  • Répartition des enseignants en 3 ateliers qu’ils suivront successivement
    Atelier sur le travail de veille et d’analyse mené 24h/24h et 7j/7au CENALT avec démonstrations en salle d’analyses.
    Atelier « séismes » autour de la sismicité française.
    Atelier « tsunamis » illustré par des simulations.


12h -13h : Echanges avec les scientifiques du DASE pendant le déjeuner


Matières

Après-midi sur le site CEA de Saclay


13h45-17h30
: Démonstrations à l’IRAMIS (Institut Rayonnement Matière de Saclay)

  • Présentation de l’Institut et des outils utilisés pour la nanoscience, Luc Barbier, Responsable communication de l'Institut Rayonnement Matière de Saclay
  • « Des films minces moléculaires pour des capteurs photovoltaïques organiques performants », Ludovic Tortech, (Laboratoire d’Innovation en Chimie des Surfaces et Nanosciences et maître de conférences à l’Université Pierre et Marie Curie)
  • À la lumière des nano-structures ou comment concentrer la lumière au-delà de la limite de diffraction, Fabrice Charra (Laboratoire d’Électronique et nanoPhotonique Organique)
  • « Les matériaux carbonés : nanotubes, fullerènes, graphène et leurs applications », Martine Mayne (Laboratoire Edifices Nanométriques)



De l'infiniment petit à l'infiniment grand
Mercredi 27 février

8h45-12h15 : « L’infiniment petit » avec l’IRFU (Institut de Recherche sur les Lois fondamentales de l’Univers)

  • Présentation de l’Irfu, Sophie Kerhoas, responsable communication de l’Institut
  • Fonctionnement et applications des détecteurs gazeux
    Visite du laboratoire où sont développés des détecteurs gazeux pour reconstruire les traces des particules afin de les identifier après les collisions de protons au LHC (Cern)
  • Visite du laboratoire où sont intégrées les futures caméras des télescopes au sol du projet Cerenkov Telescope Array (CTA) permettant d’observer les rayonnements gamma de hautes énergies
  • Démonstration du « Billotron », un dispositif de médiation scientifique pour expliquer le principe d'une expérience de physique nucléaire, Antoine Drouart (Département de physique nucléaire)

12h15-13h15 : Conférence d’Etienne Klein, directeur de recherche au CEA,  « Qu’est-ce que le vide ? »

13h15-14h00 : Pause sandwiches à l'IRFU avec les chercheurs


14h00-17h30 : « L’infiniment grand » animé par Roland Lehoucq

  • Notions de base sur la relativité générale et la relativité restreinte
    « Il fut un temps où l’on pensait que le temps était le même pour tous. En 1905 Einstein publie une nouvelle théorie, la relativité restreinte, qui bouscula nos représentations de l’espace et du temps. En 1915, sa relativité générale modifia profondément notre compréhension de la gravitation et de son lien avec l’espace-temps. En décryptant certains films de science-fiction nous illustrerons et expliquerons des concepts révolutionnaires vieux de plus d’un siècle. Ils nous permettront de comprendre en quoi ces deux théories sont à la base du fonctionnement des systèmes de positionnement par satellites et quels liens elles entretiennent avec la détection directe des ondes gravitationnelles ».
  • Démonstrations avec une caméra infrarouge



17h45 : « le verre de l’amitié » avec l’ensemble des scientifiques qui ont participé aux 3 jours de formation

18h15 : Départ du car pour Paris


​En pratique :


Une navette prévue à la Porte d’Orléans permettra à ceux qui en feront la demande de rejoindre Saclay ou Bruyères-le-Châtel.
Un bus sera réservé pour les déplacements durant la journée.

En partenariat avec :
Pour la science Belin











Neurospin, centre de recherche en neuro-imagerieNeuroSpin, centre de recherche en neuro-imagerie
© A.Gonin/CEA













Laboratoire de mesures physico-chimiques sur matériaux cimentaires.
Laboratoire de mesures physico-chimiques sur matériaux cimentaires. © F. Rhodes/CEA






















Microscope à force atomique (AFM)Microscope à force atomique (AFM) pour mesures physiques
© P.Avavian/CEA






















































cms.jpgCMS est l'un des détecteurs des expériences qui ont lieu au LHC, le collisionneur à protons du Cern, à Genève © P.Stroppa/CEA