Vous êtes ici : Accueil > Éditions & rapports > Magazines > Les énergies bas carbone - N°61

Editions | Clefs CEA | Energies | Energie nucléaire | Energies renouvelables | Mix énergétique

PublicationLes énergies bas carbone - N°61

Clefs CEA No 61 – Parution : Printemps 2013
La disponibilité d'une énergie conditionne le développement économique et social d'un pays. Malgré les efforts de sobriété et l'amélioration de l'efficacité énergétique qu'il fera, le monde va devoir faire face à des besoins grandissants d'énergie. Le champ de contraintes est très fort, la transition énergétique est nécessaire et le CEA, avec les compétences qui sont les siennes, souhaite y apporter toute sa contribution en tant qu'un acteur majeur de la recherche et de l'innovation dans le domaine de l'énergie.

Avant-propos

Chacun le sait, la disponibilité d’une énergie suffisamment abondante, aisément mobilisable et compétitive conditionne le développement économique et social d’un pays. Malgré les efforts de sobriété et l’amélioration de l’efficacité énergétique qu’il fera, le monde va devoir faire face à des besoins grandissants d’énergie, puisque d’ici 2050 la population de la planète devrait augmenter de plus de 30 % et que plus d’un milliard de personnes aspirent légitimement dès maintenant à voir leur consommation croître fortement pour leur permettre d’atteindre un niveau de vie satisfaisant...


I  Production de l'énergie

Après la loi de programme fixant les orientations énergétiques de 2005, les lois d’application du Grenelle de l’environnement et le plan d’action « Paquet Énergie-Climat » adopté début 2008 par la Commission européenne, la France s’est engagée dans un nouveau débat sur la transition énergétique, qui aboutira à une loi de programmation de la transition énergétique à l’automne 2013. Si les économies d’énergie demeurent un axe fort de la politique énergétique, les énergies renouvelables et l’énergie nucléaire restent au cœur d’un parc électrique à bas carbone avec une amplification de la diversification amorcée en 2005.


II  Transformation, stockage, transport et distribution

Le début du XXIe siècle est marqué par une prise de conscience durable des problèmes énergétiques auxquels notre planète doit faire face. Ce défi engendre une modification profonde de notre approche énergétique, qui cherche non seulement à diversifier les sources d’énergie mais également à introduire de nouveaux vecteurs d’énergie pour répondre à nos comportements nomades. En effet, si pendant longtemps l’homme s’est sédentarisé autour de foyers énergétiques directement utilisables, il doit désormais développer et optimiser des technologies innovantes de transformation, stockage, transport et distribution d’énergie...


III  Pour une meilleure utilisation de l'énergie

La mobilisation grandissante d’énergie par être humain est historiquement corrélée au développement de nos civilisations et à la croissance du PIB. La quantité d’énergie n’est pas pour autant le seul facteur intervenant dans la satisfaction des besoins de l’être humain.
 

Haut de page