Vous êtes ici : Accueil > Éditions & rapports > Magazines > Dans les pas des exosquelettes - n°226

Les Défis du CEA | Santé & sciences du vivant | Recherche fondamentale

PublicationDans les pas des exosquelettes - n°226

Les Défis du CEA No 226 – Parution : Avril 2018
nterview

Vers un nouvel outil de diagnostic environnemental ?                               Sophie Ayrault et Jean Armengaud, projet Geomics

© CEA

Elle analyse les polluants des sols ; il scrute les micro-organismes présents dans tout type d’échantillon par une approche originale: la phylopeptidomique. Sophie Ayrault et Jean Armengaud, que rien ne prédisposait à un travail commun, ont imaginé le projet Geomics, dans le cadre de DRF Impulsion. Leur sujet d’étude? Les micro-organismes des sols et sédiments du bassin de la Seine.  



sur le vif

De nouveaux tests pour contrer la résistance des bactéries 

Tests résistance des bactéries

© CEA

Des services climatiques pour l’industrie énergétique

Des services climatiques pour l'industrie énergétique

© Clim4Energy




dossier

Dans les pas des exosquelettes

Exosquelette

© P.Stroppa/CEA ©


Able, Hercule, Emy… la famille des exosquelettes du CEA n’en finit pas de s’agrandir. Développés à l’origine pour la manipulation de matières radioactives, ils ont gagné en dextérité et en force. Ils investissent désormais de nombreux domaines, du médical à l’industrie, en passant même par les travaux publics ! Qu’ils relèvent de la robotique collaborative ou de la cobotique, leurs deux fonctions principales sont pour l’instant l’assistance à la mobilité et le port de charge. Le CEA, pionnier dans leur développement, reste dans le peloton de tête des laboratoires les plus avancés au monde. 


tout s’explique

L'exosquelette

L'exosquelette

© Aurélien Bourdault / CEA




Haut de page

A lire aussi